Strasbourg

Santé

Le groupe pharmaceutique Octapharma investit 80 millions d'euros en Alsace

Par Lucie Dupin, le 19 septembre 2019

Octapharma injecte 80 millions d'euros dans son usine alsacienne qui fabrique des médicaments à partir de plasma sanguin. A partir de la Suisse, le groupe a choisi Lingolsheim, dans le Bas-Rhin, pour doubler les capacités de production d'une immunoglobuline de deuxième génération, avec laquelle Octapharma cible le marché américain. 

Octapharma veut doubler sa capacité de production d'immunoglobuline de deuxième génération.
Octapharma veut doubler sa capacité de production d'immunoglobuline de deuxième génération. — Photo : © Octapharma

Implantée au cœur du centre-ville de Lingolsheim, près de Strasbourg, l'unité de production d’Octapharma se prépare à conquérir l’Amérique. L’usine de 630 salariés fabrique des médicaments à partir de plasma sanguin, tout comme les quatre autres sites à travers le monde que possède cette entreprise. Fondé par l’Allemand Wolfgang Marguerre en 1983, le groupe a désormais son siège social en Suisse.

Employant 8 500 salariés pour 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires, Octapharma va investir 80 millions d’euros pour développer son usine alsacienne, qu’il a achetée il y a 20 ans. « Au sein du groupe, nous sommes l’un des plus petits sites en termes d’effectifs. Pourtant, Octapharma nous a accordé sa confiance pour devenir centre pilote dans la fabrication d’une immunoglobuline de deuxième génération dénommée panziga et appliquée à l’immunothérapie. L’enveloppe d’investissement vise à doubler les capacités de production de ce médicament, destiné principalement au marché nord-américain », explique Fanny Chauvel, directrice générale d’Octapharma à Lingolsheim. L’an dernier, Octapharma a obtenu l’agrément pour lancer ce médicament de deuxième génération aux États-Unis. Un produit déjà distribué sur les marchés canadien et européen depuis 2016.

Doubler les capacités de production

À l’horizon 2024, une nouvelle ligne de production va être installée et un nouvel espace de stockage de 3 400 m² viendra compléter celui de 2 300 m² existant. L’investissement prévoit aussi la construction d’un bâtiment de 4 200 m² qui servira à fabriquer de l’eau glacée et pharmaceutique, utilisée dans le processus de fabrication. Les capacités de production de l’immunoglobuline de deuxième génération passeront ainsi de 5,5 tonnes annuelles actuellement à une douzaine de tonnes dans cinq ans.

« Le défi de cet investissement est de dégager de la place pour la production de panziga et potentiellement de pouvoir accueillir un nouveau produit. L’exercice est complexe. Il réside dans notre capacité à le faire à ressources constantes, tout en conservant notre intégration dans le centre-ville. En effet, nous avons beaucoup embauché ces dernières années et, fin 2019, nous serons 653 personnes. Nous aurons ainsi atteint une limite pour un site de production en plein cœur de ville », souligne Fanny Chauvel, qui dirige le site alsacien d’Octapharma depuis 2017.

Autorisation des États-Unis

L’usine produit trois types de médicaments issus du plasma sanguin, des facteurs de coagulation, des immunoglobulines et de l’albumine destinée à la médecine d’urgence, soit 20 % de la production globale du groupe. En 2014, un investissement de 85 millions d’euros avait permis au site alsacien de lancer un premier programme pilote de production de ces immunoglobulines de deuxième génération avec de nouveaux équipements et l’extension du site. Le feu vert des autorités américaines ouvre des perspectives que le groupe veut honorer avec le doublement de ses capacités de production.

Octapharma veut doubler sa capacité de production d'immunoglobuline de deuxième génération.
Octapharma veut doubler sa capacité de production d'immunoglobuline de deuxième génération. — Photo : © Octapharma

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.