Strasbourg

Industrie

Le fabricant de levure Sil Fala va investir 20 millions d'euros pour moderniser son usine du Port du Rhin

Par Lucie Dupin, le 10 septembre 2021

Le fabricant de levure fraîche Sil Fala, marque du groupe nordiste Lesaffre, prépare un plan de modernisation de son site de production du Port du Rhin à Strasbourg. Vingt millions d’euros seront injectés sur cinq ans pour doter le site d’une usine "4.0".

A Strasbourg, Lesaffre Panification France (ex-Sil Fala) va investir 20 millions d'euros pour moderniser son usine de fabrication de levure fraîche.
A Strasbourg, Lesaffre Panification France (ex-Sil Fala) va investir 20 millions d'euros pour moderniser son usine de fabrication de levure fraîche. — Photo : Lucie Dupin

Né en 1920 à Strasbourg, le fabricant de levure fraîche Sil Fala prépare la modernisation de son site industriel du Port du Rhin. Marque du groupe nordiste Lesaffre depuis 1968, spécialisé dans la levure et la fermentation, elle a l'ambition d'investir 20 millions d'euros sur cinq ans. Intelligence artificielle, cobotique (collaboration entre hommes et robots) et utilisation des données dans le système de production sont autant d'axes de travail de l'usine du futur strasbourgeoise dont souhaite se doter l'industriel.

Modernisation de l'usine

Mais le groupe Lesaffre, qui siège à Marcq-en-Baroeul (Nord), reste très prudent quant aux détails de la mise en œuvre de ce plan de modernisation et les objectifs de production induits par ces nouveaux aménagements. Le géant nordiste tient également à rester discret quant à ses volumes de production et ses effectifs par site "en raison de la concurrence qui scrute nos résultats", selon son PDG Antoine Baule. Tout juste le dirigeant concède-t-il que "l'ensemble du système industriel français (huit sites de production dont Sil Fala, NDLR) réalise 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 80 % à l'export, sur les 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires réalisés à l'échelle du groupe" (10 700 collaborateurs dans le monde dont 2 400 en France).

Sil Fala profite aussi de son centenaire pour se faire rebaptiser. L'entreprise va désormais porter le nom de "Lesaffre Panification France". Pour autant, "nous conservons le nom des marques dont les produits parlent à nos consommateurs", insiste Antoine Baule. Sil Fala exporte 30 % de sa production sur les marchés européens, Allemagne en tête. En France, les levures fraîches en cubes sont davantage connues sous le nom de Fala dans le Grand Est, de Springer à Paris et dans l'Ouest, et d'Hirondelle dans toute la France. 

Levure bio pour le grand public

Depuis 50 ans, l'usine Sil Fala est installée au Port du Rhin et produit des levures pour la panification à destination des artisans boulangers (48 % de l'activité) et des industriels de l'agroalimentaire (48 % de l'activité). Le marché grand public représente 4 % de l'activité avec une distribution en grandes surfaces de levure en cubes. "Ce segment représente une faible part de l'activité mais a été multiplié par deux lors des confinements avec l'engouement des particuliers pour la fabrication de leur propre pain", estime Lionel Joly, directeur général de Sil Fala.
Et c'est cette cible que l'entreprise vise avec le lancement d'une nouveauté cet automne, une levure bio liquide en étui de 38 ml. Cette déclinaison en bio est une première à destination du grand public alors qu'il existe déjà pour les levures vendues par Sil Fala aux professionnels.

Des innovations pour suivre les évolutions du marché

En avril 2021, la chaîne d'emballage a été entièrement automatisée pour les cubes de levure de 42 grammes. Par ailleurs, il y a deux ans, Sil Fala a investi "plus d'un million d'euros dans une unité de production de levain", ajoute Lionel Joly pour qui "ce nouveau produit affiche des croissances à deux chiffres". L'atelier levain de Strasbourg est l'un des trois premiers de l'entreprise Lesaffre à l'échelle mondiale. 

"Malgré l'image traditionnelle véhiculée par l'activité de la boulangerie, Sil Fala est dans une dynamique pour comprendre les évolutions du marché et innove pour y répondre", souligne Vincent Saingier, directeur général Europe de l'Ouest chez Lesaffre, qui tourne résolument "le site strasbourgeois vers l'avenir en direction de l'industrie 4.0".

Nouvelles implantations

Au port du Rhin à Strasbourg, l'usine Sil Fala s'étend sur six hectares et partage un espace total de dix hectares avec une autre entreprise du groupe Lesaffre, Biospringer, fabricant d'extraits de levures pour les marchés de la nutrition et de la santé. En 2017, Sensient, une unité de production d'extraits de levure de bière du groupe américain Sensient Technologies située elle-aussi au Port du Rhin, est passée sous le giron de Lesaffre.

Le groupe nordiste emploie ainsi aujourd'hui 350 salariés dans le bassin strasbourgeois. Il poursuit par ailleurs ses ambitions de développement en France. En septembre 2020, dans le cadre du plan France Relance, il a annoncé deux projets d'investissement pour un montant total de 300 millions d'euros. "A l'horizon 2024", selon Antoine Baule, une nouvelle unité de production devrait être mise en service à Denain dans le Nord pour produire de la chondroïtine, substance utilisée pour soulager les douleurs articulaires que Lesaffre produit pour le moment en Chine.

A Strasbourg, Lesaffre Panification France (ex-Sil Fala) va investir 20 millions d'euros pour moderniser son usine de fabrication de levure fraîche.
A Strasbourg, Lesaffre Panification France (ex-Sil Fala) va investir 20 millions d'euros pour moderniser son usine de fabrication de levure fraîche. — Photo : Lucie Dupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail