Bas-Rhin

Industrie

Le fabricant de chaussures Lemaitre Sécurité construit une nouvelle usine à Uberach

Par Adelise Foucault, le 10 septembre 2019

Après sa logistique en 2017, Lemaitre Sécurité prépare le transfert de sa production à Uberach, près d'Haguenau. Le fabricant de chaussures de sécurité, basé à La Walck, une autre commune du Bas-Rhin, a convaincu son actionnaire indien de miser sur le made in France. Cinq millions d'euros ont été investis dans ce projet.

« Nous voulons faire de notre nouvelle usine une vitrine de notre savoir-faire, moderne, plus flexible, où le confort de travail des salariés est amélioré », pointe Cyril Bucher, PDG de Lemaitre Sécurité.
« Nous voulons faire de notre nouvelle usine une vitrine de notre savoir-faire, moderne, plus flexible, où le confort de travail des salariés est amélioré », pointe Cyril Bucher, PDG de Lemaitre Sécurité. — Photo : © Agence d’Architecture Heckel-Kimmel

Lemaitre Sécurité, fabricant de chaussures de sécurité de La Walck, s’apprête à transférer ses activités à Uberach. Après la construction d’un nouveau site logistique de 3 000 m² en 2017, l’entreprise a lancé la construction d’une nouvelle usine de 2 500 m² sur un terrain adjacent. Sa livraison est prévue pour la fin de cette année, avant un transfert progressif des activités d’ici à 2020, afin de pénaliser le moins possible le processus de production. « Nous disposons d’une réserve foncière pour notre développement futur », avance par ailleurs Cyril Bucher, PDG de l’entreprise, intégrée au groupe indien Rahman, spécialiste du cuir, en 2010.

Lemaitre Sécurité (130 personnes ; CA 2018 : 39,6 M€), a investi 3 M€ sur ce projet, qui s’ajoutent aux 2 M€ précédemment investis pour le site logistique. Évoluant dans un marché malmené par la concurrence d’Europe de l’Est et d’Asie, le fabricant fait figure de dernier résistant gaulois.

Un savoir-faire non-délocalisable

Malgré des coûts de production plus élevés en France, Cyril Bucher, a su convaincre son actionnaire de ne pas délocaliser l’activité, en valorisant le savoir-faire local et en capitalisant sur la renommée européenne d’une marque haut de gamme « made in France ». « On avait des arguments en faveur de ce projet et on s’est senti accompagné localement », témoigne-t-il.

La partie était loin d’être gagnée d’avance, compte tenu de la conjoncture. « Plus de 150 marques se disputent le marché européen, avec un phénomène de concentration de plus en plus marqué, sur fond de tensions commerciales internationales et de turbulences dans certains secteurs nationaux, comme l’automobile », indique Cyril Bucher, qui considère pourtant que cette période est riche d’opportunités à saisir. « C’est l’occasion de nouer des partenariats pour se démarquer, en misant sur la réactivité, les prix, les services », répond-il, rappelant que l’innovation est dans l’ADN de l’entreprise.

Développer les partenariats

Spécialisé dans l’injection de semelles en polyuréthane double densité sur tige, Lemaitre Sécurité innove en permanence et lance chaque année de nouvelles gammes. L’entreprise a notamment fait des chaussures genrées sa marque de fabrique, avec des modèles adaptés à la podologie féminine. Tout en travaillant le design de ses chaussures avec des gammes plus « streetwear » ou d'autres aux coloris personnalisables. « Nous travaillons aujourd’hui avec la start-up RCup, qui développe des semelles connectées », indique Cyril Bucher, qui collabore également avec la marque Vibram, spécialiste de la chaussure caoutchouc outdoor, sur un nouveau polyuréthane à bidensité.

450 000 paires sont produites annuellement en Alsace, où l’entreprise emploie 100 personnes. Environ 60 % de sa production est commercialisée sous la marque Lemaitre, fabriquée localement, le reste sous la marque Safetix. Dans l’industrie, le prix est le premier critère d’achat. « La marque entrée et milieu de gamme Safetix du groupe Rahman, majoritairement fabriquée hors d’Europe, répond mieux à cette demande », indique Cyril Bucher. La marque Lemaitre Sécurité s’est, elle, réorientée vers le marché du libre-service. « Nous touchons les gens qui sont aussi au contact de la clientèle, et qui sont intéressés par des modèles plus design, allégés, mais avec le même degré de sécurité », indique-t-il.

Le marché japonais en ligne de mire

Par ailleurs, Lemaitre Sécurité répond à une demande croissante en marque de distributeurs (qui représente 5 % de son chiffre d’affaires aujourd’hui) et des acteurs de la vente à distance et du web. L’export (44 % du chiffre d’affaires) représente un relais de croissance intéressant. Présente dans 80 pays, principalement sur le marché européen, russophone et nord-américain, l’entreprise tente actuellement une percée au Japon.

Lemaitre Sécurité, qui dispose, outre son site de production alsacien, de quatre structures en Europe (des filiales commerciales en Allemagne, Belgique, République tchèque et Espagne) a décidé de se séparer de son usine espagnole, Mendi, dont il avait fait l’acquisition en 2011. L’activité sera rapatriée sur le nouveau site d'Uberach. « L’Espagne est un marché enclavé, il est plus facile de livrer nos clients européens depuis l’Alsace », explique le dirigeant.

Le transfert d’activité générera localement une hausse de 15 à 20 % de la production. Mais l’enjeu n’est pas d’augmenter les volumes. « Nous voulons faire de ce nouveau site une vitrine de notre savoir-faire, une usine 4.0 moderne, plus flexible, où le confort de travail des salariés est amélioré », indique Cyril Bucher. Grâce à la digitalisation de ses process, l’usine espère notamment gagner en souplesse dans la permutation des outils, stratégique pour Lemaitre qui propose à ses clients un très large choix de modèles, de pointures et de couleurs.

« Nous voulons faire de notre nouvelle usine une vitrine de notre savoir-faire, moderne, plus flexible, où le confort de travail des salariés est amélioré », pointe Cyril Bucher, PDG de Lemaitre Sécurité.
« Nous voulons faire de notre nouvelle usine une vitrine de notre savoir-faire, moderne, plus flexible, où le confort de travail des salariés est amélioré », pointe Cyril Bucher, PDG de Lemaitre Sécurité. — Photo : © Agence d’Architecture Heckel-Kimmel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.