Bas-Rhin

Industrie

Le fabricant d'accessoires pour salle de bain Duravit investit pour augmenter sa productivité

Par Charlotte Stiévenard, le 21 juin 2021

Le fabricant d’accessoires pour salle de bain en céramique et en résine Duravit va investir 2,7 millions d’euros sur son site de Bischwiller. C’était une des conditions de l’accord de performance collective négocié avec les salariés de cette filiale bas-rhinoise du groupe allemand du même nom.

La société Duravit à Bischwiller produit notamment des accessoires de salle de bain en céramique.
La société Duravit à Bischwiller produit notamment des accessoires de salle de bain en céramique. — Photo : Duravit

Après une année difficile, où le chiffre d’affaires est passé de 40 millions d’euros en 2019 à 30 millions d’euros en 2020, le site de Duravit (250 collaborateurs) à Bischwiller dans le Bas-Rhin veut remonter la pente. Un accord de performance collective a été signé avec les quatre syndicats principaux (CFDT, CFTC, CFE-CGC, FO) du site début 2021. Pendant la crise sanitaire, cette filiale du groupe allemand du même nom (500 M€ de CA groupe 2019 ; CA 2020 en attente de consolidation ; 6 000 collaborateurs) a été à l’arrêt pendant près de cinq mois. "Depuis début mars 2021, les salariés travaillent désormais 40 heures par semaine, détaille Christian Gilles, le directeur général délégué du site. En contrepartie, Duravit s’est engagé à ne pas faire de licenciement économique jusqu’en 2024, soit la période de l’accord, mais aussi à réaliser des investissements."

2,7 millions d’euros d’investissement

Ainsi, Duravit, qui réalise 50 % de son chiffre d’affaires grâce au secteur de la céramique (toilettes, cuvettes, lavabos, etc.), 10 % grâce à celui de la balnéo (baignoires et montage de baignoires balnéo) et 40 % grâce aux ventes sur le marché français a décidé d’injecter 2,7 millions d’euros dans l’outil productif.

2,2 millions d’euros lui permettront d’acquérir une nouvelle presse de coulage ainsi qu’un séchoir destiné à la fabrication de cuvettes suspendues dont la mise en production est prévue pour début 2022. La Région Grand Est finance cette partie dans le cadre de son dispositif d’aide aux grandes entreprises. 500 000 euros permettront d’installer une cabine de peinture dès juillet 2021 pour le secteur des baignoires. "Il s’agit d’une nouvelle technologie qui permet d’appliquer des teintes différentes", précise Michel Avrillier, le directeur général du site.

Développer les ventes pour le marché français

"Grâce à ces investissements, nous souhaitons produire 240 000 pièces sur le site chaque année, contre 210 000 actuellement", détaille Christian Gilles. La société veut ainsi "augmenter ses capacités de production, améliorer la productivité et réduire les coûts de revient". Sur ses 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019, Duravit France a réalisé 23 millions d’euros grâce à la production. En 2023, l’entreprise compte atteindre les 25 millions d’euros.

Pour atteindre ces objectifs, Duravit compte ainsi recruter une dizaine de personnes en 2021, principalement en production, mais également un technicien de laboratoire assurance qualité. En ce début d’année 2021, la société a déjà recruté un directeur commercial et marketing qui s’occupera de développer les ventes sur ce territoire. "10 % de notre production part sur le marché français", analyse Michel Avrillier, le directeur général du site qui indique que l’augmentation visée n’est pas encore chiffrée.

Le site de Bischwiller a été racheté par l’allemand Duravit, dont le siège est à Hornberg, non loin de l’Alsace, en forêt noire, en 1984. Fondé en 1973, il appartenait à la société Cérabati, spécialisée dans la céramique sanitaire.

La société Duravit à Bischwiller produit notamment des accessoires de salle de bain en céramique.
La société Duravit à Bischwiller produit notamment des accessoires de salle de bain en céramique. — Photo : Duravit

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail