Strasbourg

Banque

Le Crédit Mutuel Alliance Fédérale recrute 4000 apprentis

Par Lucie Dupin, le 29 mai 2019

A l'occasion de son assemblée générale annuelle, le Crédit  Mutuel Alliance Fédérale a rappelé son ambition en termes de formation.  

Daniel Baal est directeur général du Crédit Mutuel Alliance Fédérale depuis 2017.
Daniel Baal est directeur général du Crédit Mutuel Alliance Fédérale depuis 2017. — Photo : © Antoine Doyen

Dans le cadre de son assemblée générale annuelle, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, dont le siège social est à Strasbourg, (PNB 2018 : 14,070 milliards d’euros, 70 500 salariés) a rappelé le déploiement de son plan stratégique 2019-2023, notamment le volet formation.

Ainsi, Daniel Baal, directeur général du Crédit Mutuel Alliance Fédérale a souligné que « pendant longtemps, le Crédit Mutuel n’a pas eu recours à l’apprentissage. Pour autant, nous pouvons nous appuyer sur une structure décentralisée qui facilite ce type de recrutements ». D’ici 2023, 4000 apprentis devraient donc être recrutés dans tous les métiers de la banque et de l’assurance et à des postes de commerciaux. L’ambition du groupe est de confirmer 80% des ces apprentis sur des postes en CDI à l’issue de leur période d’apprentissage.

Ecole des directeurs

Le groupe bancaire précise consacrer un budget de 6,4 % de sa masse salariale à la formation des salariés et a rappelé l’existence, depuis 2005, de son école interne des directeurs. « Les candidats en interne disposent certes de tous les prérequis techniques et connaissent les produits, les procédures, la maîtrise des risques. Pour autant, pour devenir un bon manager, il ne suffit pas d’avoir été bon dans son poste auparavant, c’est un métier à part. Ainsi, l’école des directeurs propose des cycles thématiques de cinq mois en alternance », détaille Daniel Baal. 60 % des directeurs sont issus de cette formation et le groupe souhaite renforcer ce ratio.

Des spécialistes de la data

Par ailleurs, dans un contexte de transformation digitale touchant particulièrement le secteur bancaire, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale est concerné par la difficulté de recruter des ingénieurs informaticiens spécialistes de la data. « La concurrence est féroce entre les banques et les entreprises pour recruter ce type de profils. Nous assurons une promotion interne mais nous avons également besoin de compétences externes et recrutons à la sortie des études », souligne Daniel Baal, qui lui-même a mené toute sa carrière au sein du groupe Crédit Mutuel. Entré dans l’entreprise en 1979, celui-ci s’est formé à la direction de caisse à Mulhouse puis a été Directeur général du Crédit Mutuel Ile-de-France pendant 13 ans avant de prendre la direction générale du Crédit Mutuel Alliance fédérale en juin 2017 suite au départ en retraite d’Alain Fradin

Daniel Baal est directeur général du Crédit Mutuel Alliance Fédérale depuis 2017.
Daniel Baal est directeur général du Crédit Mutuel Alliance Fédérale depuis 2017. — Photo : © Antoine Doyen

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.