Grand Est

Banque

Le Crédit Agricole Alsace-Vosges améliore ses performances d’exploitation

Par Adelise Foucault, le 29 mars 2019

L’activité commerciale de la caisse régionale du Crédit Agricole a été portée en 2018 par des taux d’intérêts toujours bas et de nouvelles offres attractives. Ces taux bas continuent en revanche de peser sur ses résultats financiers, qui s’améliorent cependant.

Pierre Fort (à gauche), directeur général, et Henry Buecher, président du Crédit Agricole Alsace-Vosges.
Pierre Fort (à gauche), directeur général, et Henry Buecher, président du Crédit Agricole Alsace-Vosges. — Photo : © Adelise Foucault

« Une année ensoleillée mais fraîche ». C’est la métaphore choisie par Pierre Fort, directeur général du Crédit Agricole Alsace Vosges pour caractériser l’activité de 2018. En effet, la banque affiche localement un bon dynamisme commercial, avec la conquête de 27 000 nouveaux clients et un encours global de crédits de 8,8 Md€ à fin 2018 en progression de 6,1 % par rapport à 2017, dont plus de 650 M€ de prêts accordés pour l’équipement des agriculteurs, professionnels, entreprises (marché dont le Crédit Agricole Alsace Vosges détient 7 à 8 % des parts, en croissance) et collectivités publiques.

Cette dynamique est portée par des taux d’intérêt toujours bas – qui le resteront encore cette année, la BCE ayant annoncé sa volonté de ne pas relever ses taux directeurs en 2019. Ces taux bas pèsent en revanche sur les résultats financiers de la caisse régionale (PNB 2018 : 261,5 M€ en hausse de 0,6 % par rapport à 2017 ; 1 442 personnes). « Avec malgré tout un résultat brut d’exploitation pour la première fois en légère hausse (+0,9 % à 98,8 M€) depuis 2013 », commente Pierre Fort. La progression des activités d’assurances et immobilières a notamment contribué à améliorer ces performances.

La proximité pour axe stratégique

Tout en prenant le virage numérique à l’instar du reste du secteur bancaire, le Crédit Agricole, fidèle à ses valeurs mutualistes, n’envisage pas de réduire son nombre d’agences. Il continue à moderniser son réseau. 17 des 170 agences seront rénovées cette année. Pour faire face à la concurrence émergente des banques en lignes, le Crédit Agricole mise sur ses nouvelles offres de comptes bancaires à 2 € par mois. « Ces banques en ligne n’ont pas encore trouvé leur modèle économique. Nous ne négligeons pas ce qui se passe mais nous considérons aussi que nous disposons d’atouts, que ce soit dans notre panel d’offres comme en matière de protection des données », estime Pierre Fort.

Si l’année 2019 a démarré avec « des investissements et une activité correcte », le directeur général du Crédit Agricole Alsace Vosges constate beaucoup d’incertitudes, liées à la fois aux perspectives du Brexit et des élections européennes, mais aussi en raison du mouvement des gilets jaunes ou encore de la guerre commerciale opposant les USA à la Chine.

Pierre Fort (à gauche), directeur général, et Henry Buecher, président du Crédit Agricole Alsace-Vosges.
Pierre Fort (à gauche), directeur général, et Henry Buecher, président du Crédit Agricole Alsace-Vosges. — Photo : © Adelise Foucault

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.