Services

L'alsacien Nüwa rejoint le groupe 3iD-Vitale Assistance pour former un acteur national des services après sinistre

Par Pierrick Lieben, le 12 août 2020

Un nouvel acteur national est en train de naître dans les services de réparation après sinistre. L’alsacien Nüwa fait son entrée au sein du groupe 3iD-Vitale Assistance, formée, en 2019, à partir d’une entreprise de la Drôme et d’une autre de la Vienne. Résultat de l’opération, la nouvelle entité étend son réseau dans le Grand Est. De quoi conforter Nüwa dans la région.

En proie aux flammes ce mardi matin, les locaux de Hease Robotics, start-up pilotée par Jade Le Maître qui conçoit et fabrique des robots de service dédiés à l'accueil du public.
Nüwa, 3iD et Vitale Assistance interviennent sur les bâtiments touchés par des sinistres, comme des incendies, afin de limiter puis réparer les dégâts. — Photo : DR

Jamais deux sans trois. Un peu plus d’un an après leur mariage, le viennois Vitale Assistance et le drômois 3iD accueillent l’alsacien Nüwa (195 salariés, CA 2018 : 18,5 M€) au sein de leur groupe, spécialisé dans les services d’intervention sur bâtiment après sinistre. Le nouveau venu, créé en 2007, près de Strasbourg, se félicite de cette alliance qui « consolide [sa] place en tant qu’acteur majeur sur le marché du Grand Est ».

Les trois entreprises se partagent la France

Bien que positionnés sur les mêmes activités (décontamination, désamiantage, assèchement, déconstruction-démolition, etc.), les trois acteurs se distinguent en effet par leur implantation géographique. Si les 12 agences de Nüwa sont donc majoritairement dans l’est de la France, les 17 de Vitale Assistance se situent plutôt à l’ouest, les 17 de 3iD dans le Sud-Est.

Une complémentarité qui sert l’ambition du groupe, déterminé à « devenir le seul proposant une offre globale d’intervention après sinistre, couvrant l’ensemble du territoire national ».

3iD-Vitale Assistance voit grand

Dans l’immédiat, 3iD-Vitale Assistance (CA 2018 : 80 M€), dirigé par Alain Tanguy et Philippe Yvars, voit dans l’absorption de Nüwa l’occasion de gagner en efficacité et en réactivité, grâce à la mutualisation des compétences et des moyens des trois entités. Elles espèrent également en profiter pour se renforcer dans les opérations d’urgence sur les événements de grande ampleur, de type catastrophes naturelles ou sinistres importants.

En parallèle, le groupe, désormais fort de 1 200 salariés, promet de « travailler à la diversification de ses prestations pour s’adapter aux évolutions et attentes du marché de l’assurance ». Les compagnies et les mutuelles font en effet partie de ses principaux donneurs d’ordres, au même titre que les cabinets d’expertise ou les professionnels de l'immobilier.

Nüwa se convertit au numérique

De son côté, Nüwa s’attend à bénéficier de la démarche de transformation numérique, adoptée par 3iD-Vitale Assistance l’an dernier. Avec la « digitalisation du parcours client » et « l’industrialisation [de ses] processus » à l’ordre du jour.

Au niveau organisationnel, les deux fondateurs, Marc Erbs et Stanimir Mitov, resteront à la direction générale « et prendront désormais part aux décisions stratégiques du nouveau groupe », précise le communiqué de presse. Un groupe qui entérinera définitivement l’intégration de ses trois composantes par l’adoption prochaine d’un nouveau nom.

En proie aux flammes ce mardi matin, les locaux de Hease Robotics, start-up pilotée par Jade Le Maître qui conçoit et fabrique des robots de service dédiés à l'accueil du public.
Nüwa, 3iD et Vitale Assistance interviennent sur les bâtiments touchés par des sinistres, comme des incendies, afin de limiter puis réparer les dégâts. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail