Haut-Rhin

Commerce

La vente à domicile porte la croissance de l’importateur de pierres naturelles Mandalas

Par Julie Giorgi, le 09 septembre 2022

Sur un marché de l’import de pierres et de la vente de bijoux pourtant très concurrencé, Mandalas a su trouver sa place par le biais de la vente à domicile. Aujourd’hui, l’entreprise veut stabiliser son réseau de vendeurs et renforcer sa bonne réputation par une démarche RSE.

Alexandre Desfete, le dirigeant fondateur de Mandalas.
Alexandre Desfete, le dirigeant fondateur de Mandalas. — Photo : Julie Giorgi

L’entreprise haut-rhinoise spécialisée dans l’import de pierres naturelles et la vente de bijoux a connu une croissance exponentielle. En 2021, son chiffre d’affaires a augmenté de 80 % pour s’établir à 1,6 million d’euros. Cette année, la jeune société de neuf salariés vise une croissance plus faible, à 30 %, pour un chiffre d’affaires de deux millions d’euros.

1 500 vendeurs indépendants

Créée en 2018 à Colmar, Mandalas a construit son développement sur la qualité de ses produits et sur son réseau de vendeurs (surtout des vendeuses) à domicile. Ces vendeurs, appelés "conseillers", au nombre de 1 500, sont répartis en France et en Belgique. Indépendants, ils travaillent pour Mandalas en complément de leur activité principale. Ils sont rémunérés sur les ventes qu'ils réalisent et sur le recrutement de nouveaux conseillers en gagnant une commission sur les ventes de ces derniers.

Toutefois, "seulement 60 % de nos conseillers sont actifs", confie Alexandre Desfete, le dirigeant fondateur de l’entreprise alsacienne. Et le turn-over est important, ajoute-t-il. Aussi, son objectif n’est pas d’augmenter le nombre de conseillers mais de le stabiliser à 1 500 en s’appuyant sur la formation. En ce mois de septembre, la jeune société va pour cela lancer une plateforme pour former à distance ses conseillers. Seize modules abordent une grande diversité de sujets : de la création du statut de vendeur à domicile indépendant (VDI) à la vente, en passant par l’animation d’équipes… "L’un des grands axes de développement de la vente à domicile, c’est la formation", assure le dirigeant.

Le social et l’environnement pour pérenniser la croissance

L’autre axe prioritaire du chef d'entreprise pour cette année 2022 est la montée en puissance de la démarche RSE. Celle-ci se concrétise par différentes actions. La société a ainsi démarré des audits Smeta pour évaluer le droit du travail, la santé et la sécurité, ainsi que l’éthique environnementale et commerciale de ses fournisseurs. Mandalas achète des pierres au Brésil, à Madagascar, en Inde, en Pologne, en Lituanie… Les pierres sont extraites et taillées dans ces pays. Les audits Smeta permettront de certifier les conditions de travail et les conditions d’extraction au niveau social et environnemental.

L’entreprise alsacienne s’engage par ailleurs à réduire sa consommation de plastique. Les bijoux et les pierres ne seront plus emballés dans du plastique bulle, mais dans du papier kraft. Pour réduire son empreinte carbone et ses coûts liés au transport, l’entreprise a aussi stoppé les expéditions par avion. Elle privilégie aujourd’hui le transport par bateau et par camion.

Sur le plan sociétal, Mandalas multiplie aussi les initiatives. Cette année marque ainsi le début d’un contrat passé avec l’Esat (établissement et service d’aide par le travail) les Papillons Blancs, à Colmar, pour le reconditionnement des perles en sachets. L’entreprise Mandalas est également engagée dans un projet humanitaire en Inde pour financer le salaire d’une institutrice dans un orphelinat pour filles. Et elle reverse chaque année une partie des bénéfices réalisés sur les ventes d’un bijou à la Ligue contre le cancer.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition