Strasbourg

Numérique

La start-up strasbourgeoise Trouver mon architecte veut lever des fonds pour innover 

Par Charlotte Stiévenard, le 30 septembre 2021

La start-up Trouver mon architecte, installée à Schiltigheim dans le Bas-Rhin, veut lever 1,5 million d’euros afin d’améliorer sa technologie. Partie d’un annuaire qui met en relation clients et architectes, elle veut désormais proposer d'autres services innovants aux professionnels.

Antoine Jouault a fondé Trouver mon architecte en avril 2019 à Schiltigheim.
Antoine Jouault a fondé Trouver mon architecte en avril 2019 à Schiltigheim. — Photo : Charlotte Stiévenard

Trouver mon architecte est un annuaire en ligne qui met en relation clients et professionnels. La start-up strasbourgeoise, fondée en avril 2019, est passée de 790 000 euros de chiffre d’affaires en septembre 2020 à 1,12 million d’euros en septembre 2021. Elle compte désormais 34 collaborateurs et veut proposer de nouveaux services innovants à ses partenaires architectes, photographes et décorateurs d’intérieur. Pour développer ces nouvelles technologies, la start-up va lever 1,5 million d’euros en 2022 mais reste discrète quant à l’identité de ses futurs investisseurs.

Un service à 360 degrés

"Nous souhaitons proposer un service à 360 degrés à nos partenaires afin qu’ils puissent se concentrer sur leur activité. Nous nous occupons du reste", annonce Antoine Jouault, le fondateur. Il constate qu’un peu plus de deux ans après sa création, l’entreprise ne pouvait pas rester un simple annuaire en ligne divisé en trois sites internet : Trouver mon architecte (739 architectes en ligne), le produit original, Trouver mon photographe (298 photographes en ligne), lancé en février 2020 et Trouver mon décorateur (84 décorateurs en ligne) sorti en mars 2021.

La start-up fournit donc un service d’acquisition client à ces professionnels. Depuis le 24 septembre 2021, elle propose également un service de formation pour les architectes (qui ont l’obligation d’en faire une par an) en partenariat avec le haguenauvien Master Class Formation. Trouver mon architecte veut également acquérir un logiciel de traitement d’images pour ses clients photographes, ou encore fournir des services de communication et de comptabilité en ligne. "La prochaine innovation que nous allons proposer est un système de gestion des rendez-vous avec relances par SMS", dévoile Antoine Jouault.

"Cette levée de fonds va nous permettre d’automatiser nos processus, afin de poursuivre notre développement à l’international et viser des marchés comme le Canada ou l’Australie", explique le dirigeant. À l’heure actuelle, Trouver mon architecte est présent dans onze pays (France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Angleterre, Irlande, Inde, Espagne, Portugal, Italie et Allemagne), Trouver mon photographe est disponible en Belgique et en Espagne. Il le sera en Italie à partir d’octobre 2021. Des versions de Trouver mon décorateur devraient suivre dans ces différents pays.

Des processus automatisés

Cette automatisation des processus répond à une problématique rencontrée par Antoine Jouault : le recrutement de commerciaux bilingues. "Actuellement, pour maintenir l’équipe à l’international les gens doivent parler plusieurs langues. Le recrutement des commerciaux est de plus en plus difficile. Le futur du commerce est en ligne", estime le dirigeant.

Par ailleurs, pour rendre les conditions de travail plus attrayantes pour les collaborateurs déjà recrutés, sa start-up a emménagé en octobre 2020 dans de nouveaux locaux à Schiltigheim, un étage plus haut que les anciens qui étaient en location. Cette acquisition a permis à l’entrepreneur d’aménager ses locaux dans l’esprit start-up comme il se l’imaginait. L’investissement de 610 000 euros a été porté à 50 % par Créon, une holding de La Motte-en-Bauges (Savoie) qui compte également l’agence de communication Antigone à Lyon (Rhône). Les 272 m² de Trouver mon architecte comptent notamment des bureaux privés, un open space, une terrasse de toit ou encore une cuisine aménagée. La société propose loue une partie des places de travail à d’autres entreprises. Trois sociétés comptant en tout six à sept personnes se sont déjà installées. Il reste six à sept places disponibles.

Antoine Jouault a fondé Trouver mon architecte en avril 2019 à Schiltigheim.
Antoine Jouault a fondé Trouver mon architecte en avril 2019 à Schiltigheim. — Photo : Charlotte Stiévenard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail