Strasbourg

Commerce

La Halle du marché Gare ouvre des perspectives aux entreprises strasbourgeoises de l'agroalimentaire

Par Lucie Dupin, le 07 octobre 2022

Avec un investissement total de six millions d'euros, la Halle du marché Gare ouvre ses portes à Strasbourg. Les particuliers sont accueillis par les industriels alsaciens de l'agroalimentaire et les producteurs locaux pour des achats à deux pas du Marché d'intérêt national, réservé aux professionnels. 

Stéphanie Peuron est l'une des dirigeantes du grossiste Soprolux, qui s'est installé dans la Halle du marché Gare de Strasbourg. 
Stéphanie Peuron est l'une des dirigeantes du grossiste Soprolux, qui s'est installé dans la Halle du marché Gare de Strasbourg.  — Photo : Lucie Dupin

Il aura fallu laisser passer la crise du Covid pour que le projet sorte de terre. C'est désormais fait, Strasbourg dispose d'une halle de marché ouverte presque tous les jours, du mardi au dimanche 14h, à l'image de plusieurs autres grandes métropoles françaises. Occasion pour les entreprises locales de l'agroalimentaire de concrétiser des ambitions de développement et d'élargir leur offre vers une nouvelle clientèle. La société francilienne Géraud (500 collaborateurs ; CA non communiqué), gestionnaire de marchés en France et à l'étranger (Royaume-Uni et Suède) et maître d'ouvrage, a investi deux millions d'euros dans la construction de la Halle du marché Gare de plus de 900 m².

Les 14 occupants sur les 15 emplacements ont pris en charge l'aménagement et l'équipement de leur espace de vente, avec des investissements de l'ordre de 300 000 euros pour certains, comme la poissonnerie Cap d'Hag ou la boulangerie bio L'atelier 116. Ces deux commerces ouvrent là leur deuxième point de vente à Strasbourg et l'équipent avec cuisine et point de cuisson. L'investissement total pour l'ensemble de la halle et ses aménagements intérieurs et extérieurs est de l'ordre de six millions d'euros. Une cinquantaine d'emplois a été créée avec l'ensemble des entreprises présentes dans la halle.

Accueillir une nouvelle clientèle 

La société Géraud, qui réalise là son premier projet en Alsace, en profite pour installer son agence locale et employer quatre personnes pour gérer les lieux. La halle est située au sein du marché Gare, le Marché d'intérêt national de Strasbourg (Min). Alors que l'accès aux grossistes du Min est interdit aux particuliers, la Samins, société gestionnaire du Min, constatait durant certaines périodes festives de l'année une fréquentation accrue des particuliers pour des achats intéressants. "La Samins a réfléchi à un espace de vente pour les grossistes en direction du public, pour séparer les flux", précise Laurent Auguste, directeur général du groupe Géraud. Prudents, les maîtres d'ouvrage et gestionnaires de cette nouvelle halle ne s'avancent pas sur une estimation de la fréquentation. "Nous ne sommes pas en terrain conquis, nous espérons que notre promesse de prix de moyenne gamme, accessibles aux particuliers, plaise." La dégustation sur place est encouragée par l'aménagement d'un "food court" et par la présence d'un bar tenu par le caviste alsacien "Le Théâtre du vin", voisin de la halle dans le Min, et partie prenante du projet dès ses prémisses.

Diversifier les offres

Aux côtés des détaillants locaux, de gros noms de l'agroalimentaire alsacien y trouvent leur place, comme le grossiste Soprolux (CA 2021 : 12,3 M€) ; le producteur de condiments Alélor (CA prévisionnel 2022 : 5 M€ ; 20 collaborateurs) ou encore le traiteur Kieffer (groupe Eventail / CA 2019 : 8,5 M€ ; 63 collaborateurs).  "La création d'une boutique était un axe de développement pour le groupe, nous l'avons concrétisé dans la halle (quatre emplois créés, NDLR). Nous allons aussi vers la digitalisation avec un site de vente en ligne et un point de collecte ici", décrit le président du groupe Eventail Jean-Jacques Mahr. Autant d'axes de diversification pour le traiteur, au-delà de l'événementiel, activité perturbée par la pandémie. D'ici la fin d'année, le groupe Eventail aura pourtant déjà dépassé son chiffre d'affaires réalisé en 2019, année de référence avant la crise sanitaire. La fin d'année, une période charnière également pour la fréquentation de la halle pour les préparatifs des fêtes.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition