Haut-Rhin

BTP

La gamme de conteneurs de Module³ monte en puissance

Par Romain Gascon, le 20 septembre 2022

Depuis 2018, Module³ étoffe son offre de vente, de location et d’aménagement de conteneurs maritimes. La petite entreprise vient d’emménager sur un terrain plus vaste, à Sundhoffen, dans le Haut-Rhin. Elle prévoit de commercialiser ses premières piscines-conteneurs au printemps 2023.

Derrière Tristan Pierrevelcin, un aperçu de l’offre de Module³. La TPE vise un chiffre d’affaires d’un million d’euros en 2022.
Derrière Tristan Pierrevelcin, un aperçu de l’offre de Module³. La TPE vise un chiffre d’affaires d’un million d’euros en 2022. — Photo : Romain Gascon

Le nouveau terrain de trente ares sur lequel Module³ (prononcer " Module cube ") a emménagé à la mi-septembre à Sundhoffen (Haut-Rhin), renforce les perspectives de croissance de la TPE. Dès cet hiver, les premiers prototypes de piscines-conteneurs vont y être conçus, qui seront commercialisés au printemps 2023. "Quand il faisait 40 °C cet été, nous avions deux demandes par jour", note Tristan Pierrevelcin, le chef d’entreprise.

Locaux vastes et durables

Module³ a embauché un commercial pour la partie négoce dès 2020. Depuis quelques semaines, l’équipe a été renforcée par deux commerciaux. Elle compte désormais quatre collaborateurs et l’entreprise est à la recherche d’un serrurier.

Le nouveau terrain, rue des Artisans à Sundhoffen, offre une plus grande surface d’exposition. Il facilite aussi les manœuvres des poids lourds qui livrent ou emportent les conteneurs. La surface des locaux a été doublée, avec deux conteneurs supplémentaires. Les nouveaux bureaux sont aussi plus écologiques. Équipés de panneaux photovoltaïques d’une puissance de 10 kWh, ils doivent être autonomes en énergie, affirme Tristan Pierrevelcin : "Les conditions pour commencer à mettre en place une politique RSE sont réunies".

Croissance forte et solide

Lorsqu’il a créé son entreprise en 2018, le vingtenaire avait en tête d’aménager des maisons dans des conteneurs maritimes recyclés. "Il n’y avait pas de concurrence en Alsace. Mais le concept était très récent en France et je me suis vite rendu compte que c’était compliqué à mettre en place", se souvient-il. L’Alsacien se rabat sur l’achat-revente de conteneurs bruts. Le succès est immédiat. En 2021, cette activité représentait près de 60 % du chiffre d’affaires de la société, par ailleurs en croissance constante (240 000 euros en 2020, 450 000 euros en 2021, un million d’euros attendus en 2022).

Dans l’intervalle, Module³ a étoffé son offre. En octobre 2019, la location d’un premier terrain, indispensable pour le stockage et la manutention des conteneurs, a permis le démarrage de l’activité d’aménagement. Avant de s’initier à la gestion de projets dans un bureau d’études suisse, Tristan Pierrevelcin a été Compagnon du devoir du Tour de France. Il réalise lui-même les opérations de menuiserie. En 2021, l’aménagement de conteneurs représentait 7 % du chiffre d’affaires.

93 % de professionnels

L’entreprise propose aussi des conteneurs à la location, bruts ou aménagés, déclinés en caveau de dégustation, en guérite de snack, etc. Depuis fin 2020, elle est revendeur et loueur officiel en France pour la marque autrichienne de modules Containex. Ces deux dernières activités représentent un peu plus de 30 % du chiffre d'affaires. Les clients de Module³ sont à 93 % des professionnels, sur l’ensemble de son panel d’activités.

Pendant la crise sanitaire, les conteneurs se sont faits rares et leurs prix ont fortement augmenté. "Les hauts fourneaux en Asie ont arrêté de fonctionner", explique Tristan Pierrevelcin. De 900 euros avant février 2019 leur prix unitaire a grimpé à 2 700 euros au plus fort de la pandémie. Il oscille depuis autour des 2 000 euros. "Mais l’augmentation est lissée, elle ne se voit pas sur le prix final" et n’a pas d’impact sur la demande, assure l’entrepreneur.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition