Bas-Rhin

Industrie

Hager souhaite doubler sa production de relais électriques

Par Charlotte Stiévenard, le 16 mars 2022

Le fabricant franco-allemand de composés électriques Hager a investi 29 millions d’euros sur son site d’Obernai, dans le Bas-Rhin. Une seconde ligne de production de relais électriques, dont l'installation s'est terminée en janvier 2022, doit lui permettre de doubler la production de ces pièces.

D'ici deux ans, Hager produira 60 000 relais électriques par jour à Obernai.
D'ici deux ans, Hager produira 60 000 relais électriques par jour à Obernai. — Photo : Charlotte Stiévenard

Les dernières machines de la nouvelle ligne de production de relais du fabricant de composants électriques Hager (CA 2021 : 2,6 milliards d'euros, 12 100 collaborateurs) ont été installées en janvier 2022 à Obernai (Bas-Rhin), principal site français de ce groupe dont le siège est à Blieskastel, en Allemagne. Cet investissement, lancé en 2019, comprend la construction d’un bâtiment de 2 600 m² de surface plancher sur deux niveaux, ainsi que l’installation de la ligne.

Cette dernière doit permettre, d’ici deux ans, de doubler la capacité de production du site pour atteindre 60 000 relais par jour en 2024. Ces composants de quelques centimètres cubes sont intégrés aux disjoncteurs et interrupteurs différentiels du groupe franco-allemand. Ils analysent en temps réel le courant de l’installation électrique et, en cas de défaut, coupent l’alimentation électrique, protégeant ainsi les biens et les personnes.

Une première ligne utilisée à 100 %

Le site bas-rhinois fabrique ces pièces depuis 1995. Il est le seul du groupe Hager à le faire. "La première ligne de fabrication des relais est déjà utilisée à 100 % depuis deux ans", souligne Jacky Metzger, directeur industriel des usines électromécaniques d'Hager. Le choix d’investir à Obernai a été fait car "nous souhaitions profiter de l’expertise et de la maîtrise du site et faciliter la logistique", précise Jean-Pierre Mehl, le responsable du projet. Les relais sont, en effet, envoyés vers cinq usines qui produisent ces disjoncteurs et interrupteurs différentiels, dont celle d’Obernai, située dans un bâtiment attenant, mais aussi les sites de Bischwiller (Bas-Rhin), ainsi que les sites polonais, indiens et chinois du groupe. Les premières livraisons de la nouvelle ligne sont prévues pour avril 2022.

"Ces produits connaissent une croissance importante sur les marchés du tertiaire et du résidentiel", explique Jacky Metzger, qui indique que la demande commerciale augmente de 5 à 10 % chaque année. Selon lui, "30 % sont destinés au tertiaire et 70 % au résidentiel".

Cette nouvelle ligne, qui comprend des équipements connectés, comptera à terme près de 80 collaborateurs, dont les deux-tiers seront recrutés dans les deux prochaines années. Ce projet a pu bénéficier d’une subvention de 200 000 euros de la Région Grand Est.

Une nouvelle ligne de finition des disjoncteurs

Hager a, par ailleurs, récemment inauguré un autre investissement à Obernai, de cinq millions d'euros. Le site a en effet lancé la production de sa nouvelle ligne de finition des disjoncteurs début mars 2022. Fortement automatisée, cette ligne compte huit collaborateurs et est placée à la fin des trois lignes d’assemblage. Elle effectue le marquage, le contrôle visuel et l’emballage des produits. Selon le directeur industriel du groupe, "cette ligne produit moins de 20 défauts pour un million de pièces produites".

Cet investissement fait passer "le temps de livraison de deux semaines à moins d’une semaine", explique Jacky Metzger. Cette activité était jusqu’ici effectuée manuellement. L’ancienne ligne, qui comptait 12 personnes, se consacre désormais aux produits non standardisés.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition