Bas-Rhin

Industrie

Hager s'oriente vers le tertiaire avec un nouvel investissement de quinze millions d'euros

Par Charlotte Stiévenard, le 23 septembre 2021

Le fabricant de composants électriques Hager investit 15 millions d’euros dans un centre de test pour ses disjoncteurs et systèmes de distribution à forte puissance. Installé à Obernai, dans le Bas-Rhin, il doit permettre au groupe franco-allemand de se renforcer dans le secteur tertiaire.

Jean-François Bonnardot, directeur R & D, et Emmanuel Roussel, responsable des laboratoires d’Obernai, ont participé à la pose de la première pierre du nouveau laboratoire de Hager le 22 septembre 2021.
Jean-François Bonnardot, directeur R & D, et Emmanuel Roussel, responsable des laboratoires d’Obernai, ont participé à la pose de la première pierre du nouveau laboratoire de Hager le 22 septembre 2021. — Photo : Charlotte Stiévenard

Le groupe franco-allemand Hager (CA 2020 : 2,3 Mds€, 11 500 collaborateurs) continue d’investir en Alsace. Après l’installation d’un nouveau centre logistique à Reichstett, dans le Bas-Rhin, le fabricant de composants électriques, dont le siège est à Blieskastel, en Allemagne, investit quinze millions d’euros à Obernai, son principal site de production (2 000 collaborateurs), dans le Bas-Rhin également.

Avec le soutien de la Région Grand Est à hauteur d’un million d’euros, Hager y installe un centre de test pour les disjoncteurs et les systèmes de distribution de forte puissance, comme les appareillages de protection et armoires électriques. Les travaux ont débuté en septembre 2021 et la mise en service est prévue pour début 2023.

Un alternateur géant

"Les équipements représentent environ les deux tiers du coût, contre un tiers pour le bâtiment", détaille Emmanuel Roussel, le responsable des laboratoires de Hager à Obernai. Sur ces 1 500 m², un alternateur géant de plus de sept mètres de long, trois mètres de diamètre et pesant plus de 100 tonnes sera installé. Il sera capable de générer un courant de court-circuit de 150 000 ampères. À titre de comparaison, l’actuel centre de tests d’Obernai "a quinze fois moins de puissance, explique Emmanuel Roussel, les produits qui y sont testés sont plus petits et destinés au secteur résidentiel".

Les nouveaux produits testés seront, eux, destinés au secteur tertiaire. Selon Jean-François Bonnardot, le directeur en charge de la R & D pour la division infrastructures électriques du groupe (60 % du chiffre d’affaires), "des disjoncteurs pesant jusqu’à 300 kilogrammes pourront désormais être validés à Obernai. Nous aurons ainsi la possibilité de tester notre nouvelle gamme de 4 000 à 6 300 ampères".

Alors que les premiers disjoncteurs à forte puissance du groupe destinés au tertiaire vont jusqu’à 630 ampères et sont commercialisés depuis deux ans déjà, cette nouvelle gamme sera lancée à partir de fin 2021. Développée à Obernai, sa production est divisée entre plusieurs pays. Elle était jusqu’ici testée dans des laboratoires extérieurs au groupe "notamment en Allemagne, précise Jean-François Bonnardot pour qui cela a un coût et pose des problèmes de confidentialité et d’agilité". Le nouveau centre de test sera ouvert aux clients extérieurs. Il pourrait s’agir "de concurrents, comme des entreprises du secteur de l’électrique dans la région."

Se renforcer dans le tertiaire

Franck Houdebert, membre du directoire et DRH de Hager, rappelle que le tertiaire est "un des secteurs clefs de la croissance du groupe, un marché très concurrentiel et en plein développement. Dans le nouveau laboratoire seront ainsi testés des produits principalement destinés aux commerces, aux bureaux ou aux hôtels". Hager ne communique pas sur la part "non négligeable, mais pas majoritaire" que représente déjà ce secteur dans son activité ni sur ses objectifs précis dans ce domaine.

Pour assurer le fonctionnement du laboratoire, Hager compte recruter trois personnes qui rejoindront les 170 collaborateurs en R & D d’Obernai (900 au niveau du groupe). Ils devraient passer à 250 collaborateurs dans les cinq prochaines années. Le groupe investit 5,5 % de son chiffre d’affaires chaque année dans la R & D.

Jean-François Bonnardot, directeur R & D, et Emmanuel Roussel, responsable des laboratoires d’Obernai, ont participé à la pose de la première pierre du nouveau laboratoire de Hager le 22 septembre 2021.
Jean-François Bonnardot, directeur R & D, et Emmanuel Roussel, responsable des laboratoires d’Obernai, ont participé à la pose de la première pierre du nouveau laboratoire de Hager le 22 septembre 2021. — Photo : Charlotte Stiévenard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail