Strasbourg

Santé

Fizimed lève des fonds pour vendre sa sonde de rééducation du périnée au monde médical

Par Lucie Dupin, le 10 octobre 2019

La medtech strasbourgeoise Fizimed vient de lever 1,5 million d'euros pour accélérer la commercialisation auprès du monde médical d'une sonde qui rééduque le périnée des femmes.

Emeline Hahn et son associé, Julien Guay, chef de produit ont co-fondé Fizimed en 2017.
Emeline Hahn et son associé, Julien Guay, chef de produit ont co-fondé Fizimed en 2017. — Photo : © Fizimed

La start-up alsacienne Fizimed vient de lever 1,5 million d’euros pour poursuivre le développement commercial de sa sonde périnéale connectée. Ce dispositif médical permet de rééduquer le périnée, notamment après les accouchements, afin d'éviter les fuites urinaires. Fabriquée en France, cette sonde, associée à une application, permet aux femmes de faire leur rééducation à domicile, en complément des séances réalisées auprès des professionnels de santé. « En janvier 2018, nous avons levé 600 000 euros pour industrialiser notre dispositif médical, que nous commercialisons, en ligne, auprès des particuliers depuis l’automne 2018. Nous sommes très satisfaits de la tournure que prennent les ventes et nous sommes déjà présents dans une dizaine de pays d’Europe », indique Emeline Hahn, qui ne communique toutefois pas le montant du chiffre d’affaires.

Réalisé auprès de Bpifrance, du fonds d’amorçage Capital Grand Est et de quelques business angels, qui ont suivi le projet dès le départ, le nouveau tour de table doit donner les moyens à la start-up de commercialiser sa sonde auprès des professionnels de santé.

Pour cela, des essais cliniques sont menés en partenariat avec les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, suite à un appel à manifestation d’intérêt numérique lancé par le conseil régional du Grand Est. « Le protocole de trois mois est lancé depuis quelques semaines. Notre dispositif médical n’a pas eu l’obligation de passer par la phase des essais cliniques pour être commercialisé. Mais cet essai va nous donner une longueur d’avance sur l’évolution de la législation et nous apporter de la visibilité auprès des professionnels de la santé », explique la dirigeante.

Partenariat avec Pierre Fabre 

En parallèle, Fizimed a noué un partenariat avec le laboratoire Pierre Fabre afin que les visiteurs médicaux présentent la sonde connectée aux gynécologues et aux sages-femmes. « Ce partenariat s’est concrétisé rapidement, le laboratoire a été réactif et c’est une vraie reconnaissance pour nous d’être associés à cette entreprise de renom », souligne la jeune femme. Concentrée sur les marchés français et européens, la jeune pousse créée en 2017 pourrait aussi attaquer le marché américain. « Les États-Unis sont une région que nous regardons. La réflexion est en cours au sein du board mais n’est pas encore validée », tempère la dirigeante qui a cofondé la start-up suite à un hackathon spécialisé dans la santé en 2016 à Strasbourg. La start-up a ensuite été incubée au Semia pendant deux ans. Sortie de la phase d'incubation à l'été 2019, l'entreprise projette de recruter cinq salariés en 2020 pour atteindre les 15 collaborateurs. 

Emeline Hahn et son associé, Julien Guay, chef de produit ont co-fondé Fizimed en 2017.
Emeline Hahn et son associé, Julien Guay, chef de produit ont co-fondé Fizimed en 2017. — Photo : © Fizimed

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.