Haut-Rhin

Santé

Firalis inaugure l'extension de son site de production à Huningue

Par Lucie Dupin, le 18 décembre 2020

Le haut-rhinois Firalis inaugure l’extension de son site de production à Huningue. La biotech a investi 1,2 million d’euros pour produire un million de tests salivaires de détection du Covid-19 par semaine. Une production boostée par la recommandation du remboursement de ce test par la Haute Autorité de Santé.

Test salivaire EasyCov pour détecter le Covid-19
A Huningue, Firalis augmente ses capacités de production pour fabriquer un million de tests salivaires du Covid-19 par semaine. — Photo : © DR

La biotech Firalis (CA 2019 : 3 M€ ; 52 collaborateurs) prépare la montée en cadence de sa production de tests salivaires de détection du Covid-19. L’entreprise du Haut-Rhin, fondée en 2008 par Hüseyin Firat, inaugure l’extension et l’automatisation de son site de production de Huningue, doublant ainsi sa superficie.

Firalis fabrique à l’origine des tests de détection des maladies neurodégénératives et cardiaques en faisant appel à des biomarqueurs. Depuis l’éclatement de la pandémie de Covid-19, la PME a obtenu la fabrication exclusive des tests salivaires EasyCov, émanant d’un travail mené par des chercheurs du laboratoire montpelliérain Sys2Diag, en coopération avec le CNRS et les entreprises Alcediag, SkillCell et la start-up Vogo.

240 000 tests salivaires produits

« La fabrication de ces tests constitue un axe de développement puisque jusqu’à présent, nous ne fabriquions pas de tests pour détecter des maladies infectieuses mais des pathologies cardiaques et neurodégénératives », souligne le PDG Hüseyin Firat, docteur en médecine ayant travaillé à l’Institut Pasteur et chez Novartis. Firalis distribue ses tests dans le monde entier aux laboratoires d’analyses médicales et aux laboratoires centraux d’hôpitaux. Le marché français représente 5 % de ses ventes.

Depuis l’été 2020, la société a ainsi produit près de 240 000 tests salivaires vendus pour la plupart à l’étranger. Pour booster sa capacité de production et répondre à la demande du marché, Firalis a investi ces six derniers mois 1,2 million d’euros.

Feu vert de la Haute autorité de la santé

Avec un site de production qui atteint désormais 1 000 mètres carrés, Firalis se dit en capacité de produire un million de tests par mois. Des volumes qui pourraient passer à un million par semaine dans les deux à trois prochains mois. Hüseyin Firat fait ces prévisions alors que la Haute Autorité de Santé vient de recommander le remboursement des tests EasyCov en France.  « Nous attendons l’application du remboursement de nos tests pour produire en masse », envisage le dirigeant dont l’entreprise prépare également une approbation du test de la part de l’agence américaine du médicament, la FDA, pour le marché étasunien.

L'investissement de Firalis, soutenu par Bpifrance et la Région Grand Est, s’est accompagné de la création d’une vingtaine d’emplois. Vingt autres postes devraient être créés à court terme. En 2021, Firalis prévoit un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros.

Test salivaire EasyCov pour détecter le Covid-19
A Huningue, Firalis augmente ses capacités de production pour fabriquer un million de tests salivaires du Covid-19 par semaine. — Photo : © DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail