Bas-Rhin

Chimie

Dow Lauterbourg augmente ses capacités de production

Par Adelise Foucault, le 01 octobre 2018

De par sa position géographique et la qualité de sa main-d’œuvre, le site chimique Dow de Lauterbourg est stratégique pour le groupe américain. Bénéficiant d'investissements réguliers, il lance aujourd'hui la construction d'une nouvelle unité de production pour 7 millions d'euros.

Le site chimique Dow de Lauterbourg produit des additifs pour peintures et revêtements.
Plusieurs dizaines de millions d’euros pourraient être investis dans les prochaines années pour augmenter significativement les capacités de production du site alsacien de l'américain Dow. — Photo : Adelise Foucault

En 1958, Rohm & Haas choisissait « les confins de l’Alsace » pour créer une usine à proximité du Rhin, à Lauterbourg (Bas-Rhin). Soixante ans plus tard, le site, repris en 2016 par le groupe américain Dow (39 000 salariés, CA 2017 : 45 Mds de dollars) et qui fabrique aujourd’hui des additifs pour peintures et revêtements, ainsi que des additifs pour plastiques, poursuit son développement, en lançant la fabrication d’une nouvelle unité de production.

Utilisant la vapeur, le futur bâtiment, qui devrait être opérationnel en juin 2019, permettra de fabriquer des additifs pour peintures décoratives à faibles émissions, capables de neutraliser certains polluants de l'air intérieur. Sa capacité de production sera de 40 000 tonnes annuelles. Un investissement de 7 M€, qui préfigure un vaste projet visant « une augmentation significative des capacités de production » sur le site alsacien, annonce son ex-directeur Jean-Philippe Meyer. Ce dernier vient d'être nommé à la direction de Dow Wiesbaden (Allemagne) et est remplacé par Fabrice Jerineck à la tête de Dow Lauterbourg.

« Plusieurs dizaines de millions d’euros » pourraient être mobilisés sur ce projet, avance Jean-Philippe Meyer, sans préciser pour l’heure d’échéance. L’objectif est d’accompagner la croissance de l’activité chimique française. Entre 2015 et 2017, le site avait déjà fait l’objet d’un plan d’investissements de l’ordre de 9,2 M€.

L’Alsace, implantation stratégique pour Dow

Dow Lauterbourg est un des sept sites industriels et commerciaux de Dow France (1 300 collaborateurs ; CA non communiqué), qui compte deux autres implantations en Alsace, à Drusenheim et Erstein. Le site de Lauterbourg, le seul à produire des additifs pour peinture, dispose d’une place stratégique au sein de Dow France, de par ses compétences, ses capacités de production et sa situation au cœur de l’Europe : « accessible par voie d’eau, il est à la confluence des autoroutes desservant l’Allemagne et la Suisse, et bénéficie d’un bassin d’emploi à la main-d’œuvre très qualifiée. Le challenge étant de réussir à la capter, car l’attrait de l’Allemagne est fort », souligne le directeur du site, dont les efforts en matière environnementale sont reconnus au sein du groupe.

« Nous sommes engagés dans une démarche de réduction de notre empreinte carbone et de nos émissions de CO2, nous envisageons de pouvoir alimenter en énergie le site grâce à la géothermie profonde, un domaine dans lequel l’Alsace est en pointe. Si nous y parvenons, nous deviendrons le vaisseau amiral du groupe d’un point de vue environnemental », souligne Jean-Philippe Meyer.

Un site en expansion constante

Au fil des années, les productions ont évolué, pour s’adapter aux besoins des marchés desservis, des résines échangeuses d’ions aux produits phytosanitaires, des esters aux polymères acryliques. En parallèle, le site n’a cessé de s’agrandir et d’intensifier ses productions. La production d’additifs pour revêtements représente aujourd’hui 170 000 tonnes annuelles, auxquelles s’ajoutent 30 000 tonnes par an d’additifs pour plastiques.

Le site héberge également depuis 1960 une unité de production du groupe allemand Evonik, dédiée aux esters. Celle-ci, qui emploie 40 personnes, a également fait l’objet d’une augmentation de production en 2003 puis 2009 pour un montant de 7 M€.

Le site chimique Dow de Lauterbourg produit des additifs pour peintures et revêtements.
Plusieurs dizaines de millions d’euros pourraient être investis dans les prochaines années pour augmenter significativement les capacités de production du site alsacien de l'américain Dow. — Photo : Adelise Foucault

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail