Conjoncture

Conjoncture : 2013, encore un exercice à oublier

Par Adelise Foucault et Philippe Armengaud, le 07 mars 2014

Bilan 2013 restera comme une nouvelle année de souffrance pour les chefs d'entreprises alsaciens. Retour sur cet exercice difficile en six indicateurs.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

3
2 % des entreprises industrielles voient leur chiffre d'affaires baisser fin 2013. Selon le Baromètre de conjoncture Alsace de la CCI, les indicateurs des industriels de la région n'étaient pas au beau fixe au deuxième semestre 2013. Si 32 % d'entre eux voyaient leur chiffre d'affaires baisser, ils étaient également 36 % à noter un recul du carnet de commandes et 29 % un repli de leur trésorerie.

-20 % de recrutements de cadres en moins en 2013. Le marché des cadres a marqué le pas en 2013. Le nombre de leurs recrutements a reculé de 20 % l'an dernier en Alsace à 3.280, selon l'Apec, soit le double du taux observé au niveau national. Selon l'association, les recrutements devraient encore stagner dans la région en 2014 et se situer dans une fourchette allant de 3.80 à 3.510. Les services et l'industrie restent les secteurs les plus porteurs pour les cadres, même si le commerce et la construction ont légèrement rattrapé leur retard.



2.422 entreprises soutenues par BPI France en Alsace.

Baptême du feu pour la Banque publique d'investissement. Pour son premier exercice, elle a soutenu, en Alsace, 2.422 entreprises à hauteur de 640 millions d'euros. Cela leur a permis, selon la BPI, de lever 1,3 milliard d'euros de financements publics et privés.

19,3 % de repli pour le chiffre d'affaires export des industries alimentaires.
Avec un recul de chiffre d'affaires moyen de O,6 % et de 0,9 % pour l'export, la récession dans l'industrie a été enrayée en 2013, avec des situations contrastées pour le panel d'entreprises interrogé par la Banque de France dans son enquête de conjoncture annuelle. Le BTP a eu une année plus active, liée au renouvellement des carnets de commande au printemps. Le secteur des services a dû faire face à un ralentissement de la demande et une pression accrue sur les prix.

20 projets d'investissements étrangers concrétisés.
Le travail de prospection d'Alsace International en 2013 devrait générer à terme 269 emplois. Seuls deux projets - pour le moment confidentiels - sont de nature industrielle. Le tropisme germanophone se confirme. La nouveauté est la présence au bilan alsacien de la Chine pour la troisième année consécutive, avec des volumes de projets et de décisions en croissance.

18 millions de touristes dans la région.
Crise ou pas, le tourisme reste une valeur sûre de la région. Néanmoins, le nombre de touristes, quoiqu'à un niveau élevé, semble stagner. En revanche, selon le CRT, le nombre des nuités a progressé, pour atteindre les 24 millions (+3 % en hôtellerie, +6 % en tourisme locatif et -3 % en camping). Locomotives du tourisme dans la région, l'Allemagne (671.000 nuités, +2 %) et la Belgique (454.000 nuités, +10 %), constituent de solides appuis.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition