Bas-Rhin

Industrie

Comment Sewosy accélère à l’export

Par Adelise Foucault, le 13 juin 2018

La PME Sewosy, basée à Haguenau (Bas-Rhin), vise 30 % de son chiffre d'affaires à l'export d'ici à 2025 avec ses produits de verrouillage électrique et électromagnétique d'accès.

Carine Rossdeutsch-Wolff, directrice générale de Sewosy, à Haguenau, vise les 30% de chiffre d'affaires à l'export d'ici à 2025.
Carine Rossdeutsch-Wolff, directrice générale de Sewosy, à Haguenau, vise les 30% de chiffre d'affaires à l'export d'ici à 2025. — Photo : Sewosy

La PME Sewosy, qui fabrique à Haguenau (Bas-Rhin) des produits de verrouillage électrique et électromagnétique d’accès à destination des professionnels, veut accélérer son développement commercial à l’international. « Notre objectif est que 30 % de notre chiffre d’affaires soit réalisé à l’export d’ici à 2025, contre 19 % actuellement », annonce la directrice générale – et fille du fondateur de l’entreprise – Carine Rossdeutsch-Wolff.

Renforcement de l’équipe commerciale

L’entreprise, qui emploie 37 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de près de 9,3 M€ en 2017 (en hausse de 14,8 % par rapport à 2016) vient d’ailleurs de renforcer son équipe commerciale. « Nous avons désormais deux personnes dédiées à l’export. L’une pour le marché européen et l’autre, qui vient d’être recrutée, plus spécifiquement pour l’Allemagne et les pays germanophones », indique la dirigeante.

Sewosy dispose aussi d’un relais commercial pour les marchés asiatique et russophone. Celle-ci est basée en Malaisie, bassin de l’électronique asiatique où l’entreprise a créé en 2007 un site d’assemblage qui emploie aujourd’hui une vingtaine de personnes et dont elle détient 51 % du capital.

Marché américain

Déjà bien implantée au Benelux, en Italie, en Espagne, au Portugal, en Pologne mais aussi en Afrique du nord, elle entend « continuer à mailler l’Europe et toucher d’autres zones géographiques », indique Carine Rossdeutsch-Wolff. A court terme, Sewosy porte son regard outre-Atlantique. Elle souhaite lancer en 2019 le développement de produits dédiés au marché américain. « Pour attaquer un nouveau pays, il faut une vision à trois voire six ans », estime la dirigeante.

L’entreprise investit annuellement 6 à 7 % de son chiffre d’affaires en R&D. « Les produits commercialisés à l’export ne sont pas forcément différents de ceux dédiés au marché français, ils sont simplement adaptés aux normes spécifiques à chaque pays », indique Natacha Smigielski, porte-parole. Même si certains produits sont plus mis en avant, à l’instar des bandeaux électromagnétiques par exemple.

Transformation digitale et managériale

Pour alimenter ses marchés actuels et ceux de demain tout en améliorant sa réactivité sans nuire au confort de travail de ses salariés, Sewosy a entamé il y a quelques années un vaste chantier de digitalisation de ses différents services qui s’achève actuellement par la numérisation du hall de stockage. 100 000 € sont investis dans cette dernière étape. « Nous sommes accompagnés par un expert externe à l’entreprise sur ce projet où tout est remis à plat : les flux, l’organisation des postes, les outils, les logiciels… », pointe Carine Rossdeutsch-Wolff.

Toujours en recherche de nouveaux talents, l’entreprise a également revu son mode de management avec un fonctionnement à partir de projets collaboratifs. « Nous souhaitons répondre aux attentes des jeunes diplômés, leur offrir un cadre de travail stimulant avec des perspectives d’évolution », indique notamment la dirigeante de l’entreprise labellisée Bpifrance Excellence depuis trois ans.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail