Strasbourg

Tourisme

Batorama va investir 25 millions d'euros pour verdir sa flotte de navettes fluviales

Par Lucie Dupin, le 16 juin 2020

Batorama, la compagnie strasbourgeoise des navettes touristiques fluviales, maintient son plan d'investissement pour moderniser sa flotte. Malgré une chute de la fréquentation de 75 % annoncée pour 2020, 25 millions d'euros seront investis sur six ans. 

Isabelle Burget dirige Batorama à Strasbourg.
Isabelle Burget dirige Batorama à Strasbourg. — Photo : © DR

Malgré les conséquences des mesures de confinement sur le trafic de passagers des navettes fluviales touristiques, Batorama, filiale du Port autonome de Strasbourg, maintient son plan d’investissement pour moderniser sa flotte. Exploitant neuf bateaux touristiques, l'entreprise, qui transporte en moyenne 780 000 visiteurs par an sur la rivière Ill à Strasbourg, s’apprête à engager 25 millions d’euros d’investissement sur six ans.

Le but de l’opération est de renouveler les neuf bateaux de la compagnie pour passer à une motorisation 100 % électrique. À partir du début d’année 2021, la construction d’un premier bateau devrait ainsi être lancée. Celui-ci sera mis en service pendant un an en phase de test avant de poursuivre la construction des autres bateaux. Reynald Schaich, directeur adjoint de Batorama (38 collaborateurs, 9,3 millions d'euros de CA) précise que « ces bateaux, dont les batteries auront une autonomie journalière, seront certes plus chers mais disposeront d’une plus capacité d’accueil plus grande ».

Des mesures de sécurité renforcées

Si les projets d’investissement se poursuivent, Batorama subit les conséquences de la crise de plein fouet comme les entreprises du secteur du tourisme. L’entreprise projette en effet d’accueillir sur l’ensemble de l’année 25 % du total de sa clientèle enregistrée en 2019, la troisième meilleure année réalisée par la compagnie des navettes fluviales touristiques. Depuis le déconfinement, pour respecter les mesures sanitaires, les bateaux sont en effet remplis à 50 % de leur capacité d’accueil. « D’importants investissements, comme des générateurs d’ozone, ont été consentis pour assurer la sécurité des collaborateurs et des clients », précise Isabelle Burget, nouvelle directrice générale de Batorama entrée en fonction début juin en remplacement de Yann Quiquandon. 

Nouvelles offres touristiques

Pour redynamiser la saison, Batorama souhaite attirer une clientèle locale avec une opération atypique lancée en partenariat avec le Port autonome. Aux côtés de l’offre habituelle de balade commentée sur l’Ill, les clients peuvent désormais réserver un parcours de deux heures nommé « Strasbourg sur mer » pour découvrir, à bord des traditionnelles navettes fluviales, les bassins du Port autonome et les écluses. Plusieurs dates ponctuelles sont ouvertes à la réservation jusqu’en octobre.

De plus, Batorama a mis sur pied un programme qui s’insère dans l’offre proposée pour la Fête de la musique le 21 juin, qui se voudra non statique, avec une scène flottante sur une péniche en mouvement sur l’Ill. « Nous voulons démontrer que Strasbourg ne s’arrête pas de bouger et que le bateau peut offrir autre chose dans cette période mouvementée », justifie Reynald Schaich, dont la compagnie est l'une des premières attractions touristiques payantes du Grand Est en nombre de visiteurs.

Isabelle Burget dirige Batorama à Strasbourg.
Isabelle Burget dirige Batorama à Strasbourg. — Photo : © DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail