Bas-Rhin

Commerce

Baguette Box veut franchiser la livraison de pain à domicile

Par Florent Godard, le 26 février 2020

Livrant des pains frais et viennoiseries à domicile, la start-up Baguette Box revendique déjà 5 000 clients dans le Bas-Rhin. En plein boom, elle s’apprête à lancer un réseau de franchises dans l’Hexagone.

En janvier dernier, Maurice Heitz, président de Baguette Box, s'est vu remettre un trophée de l'innovation par Grand E-nov Est, l'agence d'innovation du Grand Est.
En janvier dernier, Maurice Heitz, président de Baguette Box, s'est vu remettre un trophée de l'innovation par Grand E-nov Est, l'agence d'innovation du Grand Est. — Photo : © Bartosch Salmanski

Les créateurs

L’idée du service de livraison de pain aux particuliers Baguette Box a germé dans la tête de trois entrepreneurs. Pas si étrangers à cet univers. Créée début 2019, la start-up alsacienne, basée à Wasselonne (67), regroupe déjà dix personnes. Maurice Heitz préside la PME, son frère, Jean-Luc Heitz, pilote la logistique et Olivier Freymann, le geek de l’équipe, s’occupe du développement informatique. Les trois associés sont déjà à la tête de la société Restomalin à Kirchheim (67), qui livre des repas à domicile. « On avait l’expérience de la prise de commandes sur internet, de la gestion du back-office, de la monétique, etc. Cela nous a donné du crédit, auprès des investisseurs notamment », explique Maurice Heitz.

Le concept

Baguette Box apporte le pain et les croissants chauds achetés à la boulangerie du village. Entre 4 heures et 6 heures du matin, ses livreurs déposent les douceurs commandées sur internet dans une petite huche - sa box - adossée à la maison du client. Maniant le storytelling, Maurice Heitz raconte qu’il a eu un déclic un jour où son fils lui a réclamé une brioche au chocolat tout droit sortie du four. Une intuition confirmée par une étude de marché qu’il commandera plus tard. « 92 % des Français adorent le pain mais 80 % d’entre eux ne vont plus en boulangerie le matin, constate l’Alsacien. Certains par manque de temps, d’autre part manque d’organisation… Difficile aussi de se déplacer pour les personnes à mobilité réduite. »

Pas de différence côté prix, il s’agit du même qu’en boutique. Le modèle économique de Baguette Box repose sur deux autres piliers : un abonnement du client équipé en box (4,90 € par mois), plus une rémunération perçue auprès des boulangers.

Autour d’elle, la start-up fédère 50 boutiques intéressées par le concept. Pas question de cannibaliser leur clientèle habituelle. « On va chercher cette majorité de Français qui ne se déplace plus, on apporte à la fois une innovation et un chiffre d’affaires supplémentaire », assure Maurice Heitz. La cinquantaine de véhicules hybrides de Baguette Box sillonne le Bas-Rhin pour effectuer les tournées journalières. L’entreprise a recruté 100 livreurs à la recherche « d’un complément de revenu », dixit le dirigeant.

Les perspectives

Revendiquant 5 000 clients en 2019, Baguette Box ambitionne de mailler toute l’Alsace en 2020. « On cherche à capter 36 000 personnes dont 15 000 clients quotidiens », annonce son président. Sollicitée pour dupliquer le concept, Baguette Box compte ouvrir plusieurs franchises dans l’Hexagone cette année. Ciblant les zones péri-urbaines et rurales uniquement, son business plan vise les deux millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’exercice en cours et dix millions en 2021. De quoi créer des emplois sur son siège et 1 000 postes de livreurs salariés à cette échéance.

Pour grandir, Baguette Box a reçu un soutien massif du monde économique. Elle dit avoir levé un million d’euros, en cumulant subventions (Bpifrance), prêts d’honneurs (Réseau Entreprendre) et une augmentation de capital (via la Financière Bendélé), entre autres. Elle vient d’intégrer Scal’E-nov, l’accélérateur de start-up de la Région Grand Est et a remporté un trophée de l’innovation remis par Grand Innov’Est.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition