Strasbourg

Commerce

Abry-Arnold vend ses tapis en famille depuis 100 ans

Par Adelise Foucault, le 23 janvier 2019

En 2020, Abry-Arnold, enseigne familiale forte de cinq magasins en Alsace, fêtera son centenaire. Les clés de cette longévité résident à la fois dans ses milliers de références, un choix pointu réalisé directement auprès des fabricants et la préservation de métiers offrant un service supplémentaire à la clientèle.

« Nous nous approvisionnons directement chez les plus grands fabricants européens, mais aussi chez des fabricants pakistanais, chinois, etc. Je voyage partout dans le monde pour faire ma sélection », indique Eric Arnold, président d'Abry-Arnold.
« Nous nous approvisionnons directement chez les plus grands fabricants européens, mais aussi chez des fabricants pakistanais, chinois, etc. Je voyage partout dans le monde pour faire ma sélection », indique Eric Arnold, président d'Abry-Arnold. — Photo : © Adelise Foucault

À deux pas de la cathédrale, à l’angle d’une des artères les plus anciennes de Strasbourg, la Grand-rue, le magasin Abry-Arnold est une institution. À l’intérieur, l’offre est pléthorique : des centaines de tapis se dévoilent au gré d’une pérégrination labyrinthique dans cette bâtisse ancienne à plusieurs niveaux. Mais le chaland y trouve aussi revêtements de sol et rideaux. Un magasin de 900 m² en cœur de ville, cela ne court plus les rues… Et pourtant, il ne s’agit pas là d’une enseigne de la grande distribution, mais d’un commerce resté aux mains de la famille fondatrice, les Arnold.

En 2020, Abry-Arnold fêtera ses cent ans d’existence. Une longévité remarquable dans un secteur du commerce pourtant chahuté. L’enseigne, qui compte cinq magasins en Alsace (Strasbourg, Vendenheim, Haguenau, Colmar-Houssen et Kingersheim), est aujourd’hui gérée par les arrière-petits-enfants des fondateurs. Elle compte 100 salariés, pour un chiffre d’affaires de 10 M€ en 2017, globalement stable ces dernières années. Sa clientèle est composée de particuliers, mais également de professionnels et institutionnels, tels que l’Université de Strasbourg, le Conseil de l’Europe ou encore des promoteurs immobiliers et entreprises du territoire.

Approvisionnement direct chez les fabricants

« À l’origine, notre arrière-grand-mère a acheté le magasin Abry, place Gutenberg, confie Eric Arnold, président de l’entreprise. Il commercialisait de la toile cirée et du linoléum. » La société s’est ensuite développée, notamment par le biais de rachats de commerces strasbourgeois, autour des revêtements de sol et de la vente de tapis et de rideaux. L’offre est rassemblée dans le magasin de la rue de la Division Leclerc depuis 1939.

Le succès de cette longévité ? « Nous ne passons pas par des centrales d’achats, mais nous nous approvisionnons directement chez les plus grands fabricants européens, mais aussi chez des fabricants pakistanais, chinois, etc. Je voyage partout dans le monde pour faire ma sélection », indique Eric Arnold.

Du choix et des services

L’enseigne compte quelque 18 000 tapis en stock avec un grand nombre de pièces uniques et de tapis faits main d’exception. « Notre volonté est de répondre à toutes les bourses », ajoute le dirigeant. Depuis son arrivée à la tête de l’entreprise en 2002 – aux côtés de sa sœur Véronique Gresser-Arnold, directrice générale –, Eric Arnold a décidé de rassembler les cinq magasins sous l’enseigne Abry-Arnold en 2015, en abandonnant l’enseigne Hyper-Tapis, centrée sur les tapis et créée par son père à l’époque du développement des zones commerciales dans les années 1970. « L’offre est désormais identique dans nos cinq magasins », indique-t-il. Pour faire face à la forte concurrence du web, les dirigeants d’Abry-Arnold vont lancer cette année leur premier site de vente en ligne dédié aux tapis.

Enfin, Abry-Arnold se distingue de la concurrence par le service rendu à ses clients. Il dispose dans ses effectifs d’une large palette de métiers - soliers, moquettistes, parqueteurs, couturières, tapissiers décorateurs et réparateurs de tapis – pour garantir, selon les besoins, du conseil, du sur mesure, de la pose ou encore de la rénovation.

« Nous nous approvisionnons directement chez les plus grands fabricants européens, mais aussi chez des fabricants pakistanais, chinois, etc. Je voyage partout dans le monde pour faire ma sélection », indique Eric Arnold, président d'Abry-Arnold.
« Nous nous approvisionnons directement chez les plus grands fabricants européens, mais aussi chez des fabricants pakistanais, chinois, etc. Je voyage partout dans le monde pour faire ma sélection », indique Eric Arnold, président d'Abry-Arnold. — Photo : © Adelise Foucault

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture