Nord

JDE Edition

Lille. La Redoute racheté par le groupe Galeries Lafayette

ajouté le 31 août 2017 à 11h40  -  - Mots clés : La Redoute, Galeries Lafayette, Acquisition, investissement

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Dirigeants de La Redoute depuis  2014, Nathalie Balla et Eric Courteille  resteront à la tête de l’entreprise après le rachat.

Le groupe Galeries Lafayette a annoncé le 31 août son intention de racheter l’enseigne nordiste La Redoute. Avant d'acquérir l'intégralité du capital, les Galeries Lafayette ont pris une participation de 51% via sa holding Motier.

Remise sur pied, La Redoute s’apprête à changer de mains. Rachetée en 2014, pour un euro symbolique, au groupe Kering, l’entreprise, spécialiste de la vente  à distance de textile et de meubles, avait opéré une mue à marche forcée. Après un plan social douloureux, une modernisation des process et un repositionnement en termes d’image, La Redoute, qui emploie encore 1.700 salariés et réalise 750 millions de chiffres d’affaires, s’est vue proposer un mariage avec l’un des leaders français de l’habillement, le groupe Galeries Lafayette, propriétaire, entre autres, du BHV et du site Bazarchic.com.

Montant non communiqué

Dans un communiqué conjoint, les deux entreprises ont annoncé, fin août, qu’elles entament leur rapprochement. Dans un premier temps, Les Galeries Lafayette, par le biais de leur holding Moitier, va prendre une participation de 51% dans la Redoute, avec l’objectif d’en devenir propriétaire à 100% à terme. Le montant de l’opération, lui, n’est pas communiqué, pas plus que le calendrier précis. En revanche, l’objectif de l’opération est clair: faire émerger "un nouveau groupe leader du commerce omnicanal, spécialiste de la mode et de la maison, aux racines françaises et au rayonnement international". Notamment, le groupe Galeries Lafayette pourrait s’appuyer sur l’expertise de La Redoute pour accélérer sa transformation digitale, quand La Redoute se voit offrir une consolidation et une assurance pour l’avenir, en s’appuyant sur un groupe à 100% familial, fort d’un réseau de 280 boutiques physiques.

Maintien de la direction

Si l’actionnariat évolue, les équipes dirigeantes elles, restent inchangées. Nathalie Balla et Eric Courteille, les deux salariés qui ont repris l’entreprise en 2014, resteront à sa tête. "Ce projet marque le début d’une nouvelle ère pour La Redoute et représente une énorme fierté pour l’ensemble de nos équipes. [...] L’adossement à un investisseur de long terme aussi prestigieux [...] nous donne les moyens de poursuivre, amplifier et accélérer notre stratégie. Les perspectives ouvertes par ce rapprochement vont nous permettre de nouveaux développements en France et à l’international, dans l’objectif d’atteindre un milliard d’euros de chiffre d’affaires à horizon 2021", commentent les deux dirigeants dans le communiqué. La transaction, qui doit être validée par le comité d'entreprise de La Redoute et les autorités compétentes, devrait être finalisée dans les prochains mois.

La Redoute
(Roubaix)
Dirigeants: Nathalie Balla et Eric Courteille
CA 2016: 750millions d’euros
1.700 salariés

Jeanne Magnien

JDE | Édition | 31 août 2017

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Palmarès des entreprises 2016

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2015

Hors-Série Ressources humaines - Septembre 2016


Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301

Téléchargez le numéro du mois

JDE édition 44 - juin 2012