Nord-Pas-de-Calais

Infrastructures

JDE Edition Nord-Pas-de-Calais

Lille. Leroy Merlin investit 3 millions d'euros pour l'ouverture d'un TechShop

ajouté le 8 janvier 2016  -  - Mots clés : Actualité, Infrastructures, Innovation R/D, Investissement, Leroy Merlin

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Dans le cadre d'un partenarait avec la start-up américaine TechShop, Leroy Merlin vient d'annoncer pour fin 2016 un deuxième TechShop à Lille, après celui d'Ivry-sur-Seine, lancé en octobre dernier.

Créativité Leroy Merlin ouvrira un TechShop à Lille en 2016, en partenariat avec Euratechnologies et l'Université Catholique de Lille. L'enseigne nordiste de bricolage porte seule l'investissement nécessaire, qui s'élève à 3 M€.

Après avoir ouvert un premier TechShop à Ivry-sur-Seine en octobre dernier, fruit d'un partenariat avec une entreprise américaine, Leroy Merlin persiste et signe un nouveau projet du même type, à lille cette fois. Avec le soutien d'Euratechnologies et de l'Université Catholique de Lille, un nouveau TechShop verra le jour, fin 2016, dans la métropole. Il sera situé dans l'enceinte du lycée professionnel Jean Monnet, qui se trouve lui-même dans le quartier d'Euratechnologies (Bois-Blancs), sur 2.400m². L'objectif de cet atelier collaboratif de fabrication est d'accélérer la créativité dans la métropole lilloise, en permettant à n'importe quel porteur d'idée de réaliser rapidement un prototype, ainsi qu'en favorisant la naissance d'une communauté. « Au sein de ce lieu communautaire, nous allons partager avec les makers, les passionnés du bricolage, les étudiants, les chercheurs, les startupers, les entrepreneurs... leurs envies d'inventer, de créer et de fabriquer », a déclaré Thomas Bouret, directeur général de Leroy Merlin France (CA 2014 : 5,801 milliards d'euros, 20.000 collaborateurs).

Près de 150 machines
Ce TechShop donnera accès, au public comme aux entrepreneurs, à plusieurs logiciels de conception et de design, ainsi qu'à près de 150 machines semi-industrielles allant de la découpe laser à l'imprimante 3D, en passant par la découpe jet d'eau. « C'est une chance incroyable de pouvoir sortir en quelques jours la maquette d'une innovation quand on est créateur d'entreprise ! », a commenté Pierre Giorgini, président-recteur de l'Université Catholique de Lille. Malgré l'aspect communautaire, les membres seront libres de partager leurs inventions ou de les protéger par des brevets. Ce TechShop proposera aussi de l'apprentissage et de la formation, le tout adapté au niveau et objectifs de chacun. L'accès à cette nouvelle infrastructure lilloise se fera par la souscription à un abonnement de 50 €. « Nous réfléchissons actuellement à une manière de faire sponsoriser ces abonnements par des entreprises d'Euratechnologies. C'est une piste de réflexion », a précisé Raouti Chehih, directeur général d'Euratechnologies. Ce futur TechShop lillois représente un investissement de 3 millions d'euros, entièrement porté par Leroy Merlin : « Il y aura 1,3 ou 1,4 million d'euros de machines, la même chose en travaux et quelques frais dans le cadre de notre partenariat avec l'entreprise américaine TechShop, de 500.000 à 800.000 € », détaille Pascal Malfoy, directeur général délégué de Leroy Merlin France.


À propos de TechShop
Née en 2006 dans la Silicon Valley, TechShop est une start-up américaine animée par Mark Hatch (directeur général et co-fondateur). Elle compte actuellement 8 sites aux États-Unis et poursuit son développement en propre sur le territoire américain avec l'ouverture en 2016 d'ateliers à Los Angeles et à St Louis. Le pari initial de TechShop vise à permettre à chacun de réaliser un prototype à partir d'une idée. Parmi les inventions qui trouvent leur origine chez TechShop, figurent par exemple la DODOcase, couverture pour Ipad ou encore le premier Kayak pliant, mis au point par Anton Willis. Jack Dorsey, un des fondateurs de Twitter, y a également imaginé Square, le système de paiement mobile par carte bancaire.

Élodie Soury-Lavergne

JDE | Édition Nord-Pas-de-Calais | 8 janvier 2016

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Palmarès des entreprises 2016

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2015

Hors-Série Ressources humaines - Septembre 2016


Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301

Téléchargez le numéro du mois

JDE édition 44 - juin 2012