Loire-Atlantique - Vendée

Entreprendre

JDE Edition Loire-Atlantique - Vendée 44

France. Ces financements publics qui permettent d'entreprendre

ajouté le 7 décembre 2012  -  - Mots clés : Dossiers, Entreprendre, Création, Jérémy Bénichou, Oséo, Jean-Marc Ducimetière, Initiative France, Prêt d'honneur, Talents des Cités, Laval Mayenne Technopole

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Dans un contexte où le crédit bancaire se fait plus délicat, beaucoup de créateurs d'entreprises s'orientent de plus en plus vers les financements publics pour boucler leur montage.

Pour boucler le montage financier de leur projet de création, les candidats à l'entrepreneuriat peuvent solliciter de nombreuses aides publiques, parfois méconnues. Quelles sont elles? Comment y accéder. Le Journal des entreprises fait le point.

«J'ai créé ma première entreprise en 2004. Âgé de 22 ans, j'ai eu du mal à convaincre. De ce fait, je n'ai bénéficié d'aucun accompagnement et d'aucune aide. Une fois mes fonds propres consommés, j'ai dû arrêter faute de carburant», déplore rapporte Jérémy Bénichou, qui s'est depuis remis en selle en créant avec succès en Mayenne Aqualéo, un concepteur et assembleur de karts nautiques à propulsion électrique. 

Financer le projet est en effet une des conditions de la pérennité de la future entreprise. Obtenir des concours bancaires est pourtant loin d'être évident à une période où le crédit se fait rare et cher, et ce alors que le financement de la création est précisément le créneau le plus risqué de l'activité de prêt aux entreprises. Face à ce contexte, les porteurs de projet s'orientent de plus en plus vers les financements publics. Qu'il s'agisse de financer le retour à l'emploi des chômeurs via la création d'entreprise ou de favoriser l'émergence de projets innovants, les intervenants et les dispositifs sont d'ailleurs multiples. 

Acteur incontournable du financement public de la création d'entreprise, Oséo a mis en place l'an passé 3milliards d'euros d'aides ou de crédits au niveau national. «Le soutien à la création d'entreprise est notre première activité en nombre de projets soutenus comme en volume d'interventions. Nous soutenons la création d'entreprise au travers de nos trois métiers: le financement, la garantie et le soutien à l'innovation», détaille Jean-Marc Ducimetière, directeur régional d'Oséo Pays de la Loire. Sans compter que la garantie d'Oséo fait office de sésame auprès des banques et autres organismes de financement pour faciliter l'obtention de prêts et de subventions. Le fameux «effet de levier». 

Les collectivités locales, notamment les Régions, apportent également leur aide à la création d'entreprise sous forme de subventions, de prêts d'honneur ou encore de fonds de garantie pour faciliter l'accès au crédit. Les Régions abondent également certaines interventions d'Oséo pour augmenter les montants accordés. 

Plusieurs réseaux d'accompagnement à la création d'entreprise, fonctionnant en partie sur fonds publics, accordent également aux porteurs de projet des prêts d'honneur pour renforcer leurs fonds propres et faciliter l'accès au financement bancaire. En 2011, les 240 plates-formes d'Initiative France ont ainsi soutenu 17.800 entrepreneurs sous la forme d'un prêt d'honneur sans intérêt et d'un accompagnement personnalisé, également primordial pour la pérennité des jeunes entreprises. L'ensemble a représenté un volume de prêts à taux zéro de 154millions d'euros auxquels s'ajoutent 980millions de financements bancaires associés, soit un effet de levier de 8,2. De leur côté, les incubateurs jouent aussi un rôle essentiel dans la maturation des projets innovants en finançant certaines dépenses de recherche, en proposant certains services et en mettant en relation les porteurs de projet avec les structures de financement et d'accompagnement adaptées.

Des concours qui facilitent la vie
Enfin, un certain nombre de concours (concours Talents de la création d'entreprise, l'opération Talents des cités, le Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes,etc.) ayant vocation à faire émerger des projets de création, souvent innovants, aident financièrement et accompagnent les entrepreneurs. « En 2009, j'ai été lauréat du prix Idénergie porté par Laval Mayenne Technopole. À partir de là, tout a été plus facile par rapport à ma première tentative de création. Je n'étais plus seul. L'incubateur a pris en charge une partie des dépenses nécessaires à la réalisation d'un prototype et m'a présenté les bons interlocuteurs: Oséo, Mayenne Initiative, la Région» relate Jérémy Bénichou. 

Quels sont les principaux dispositifs d'aide à la création? Comment organiser sa recherche de financement? Comment rendre son dossier crédible? Voici quelques éléments de réponse.

Dossier réalisé par Caroline Scribe

JDE | Édition Loire-Atlantique - Vendée 44 | 7 décembre 2012

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Hors-Série Vendre - Mars 2014


Fichier excel
Palmares de votre région


Palmarès des entreprises 2013

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2013

Le journal en liseuse

JDE édition 44 - juin 2012

Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301