Côtes-d'Armor

A l'affiche

JDE Edition Côtes-d'Armor 22

Eau minérale de Plancoët Des fines bulles historiques

ajouté le 3 juin 2011  -  - Mots clés : Actualité, Entreprise du mois

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Ornée d'un triskell à bulles, sur fond aluminisé, Plancoët version pétillante se veut connotée «très qualitative», selon Nicolas Cherdronnet, directeur commercial de EMN Plancoët.

La célèbre eau minérale lance une version fines bulles. Une diversification qui doit permettre à Plancoët de renforcer sa position de leader sur le marché breton de la RHD.

45millions de cols par an, dont un tiers d'eau minérale Plancoët et deux tiers d'eau de source Sainte-Alix, deux millions de bouteilles de verre consignées, un chiffre d'affaires 2010 de huit millions d'euros, etc. Après une phase de repli, qui aura duré près de sept ans, la SAS Eau minérale naturelle (EMN) Plancoët aborde, enfin, une période de reprise. L'occasion de concrétiser une idée en germe depuis plusieurs années: le passage au gazeux, avec le lancement de Plancoët Fines bulles.

Une filiale de Nestlé
Sans se départir de son ancrage local, EMN Plancoët étoffe son offre et compte bien renforcer sa position de leader sur le marché breton de la restauration hors domicile en bouteilles de verre consignées. Rachetée par le groupe Nestlé en 1992, l'eau de Plancoët a su conserver une certaine autonomie de fonctionnement. «Au quotidien, nous agissons comme une PME locale, avec deux directeurs, ce qui offre souplesse et réactivité, précise Nicolas Cherdronnet, directeur commercial. Même si, à chaque étape, nous avons des rendez-vous avec Nestlé Waters pour validation»

Une identité propre
À l'aise dans sa région, la société tisse de solides partenariats, notamment avec la marque Produit en Bretagne, la SNSM, Tables et saveurs de Bretagne et les Vieilles charrues, avec qui l'échange dure depuis 12 ans. «200.000 packs d'eau à l'effigie du festival sont commercialisés cette année. Une quarantaine de palettes, soit environ 25.000 bouteilles, seront distribuées gratuitement lors du festival.» Dernière innovation en date: le lancement de la bouteille en thermoplastique PET (polyéthylène téréphtalate), en 1998, à échelle industrielle. «Avec cette ligne, l'entreprise s'est inscrite dans une démarche de recyclage. Il s'agissait, jusqu'à maintenant, du dernier gros investissement d'envergure.» Côté bouteilles de verre, la réutilisation est de mise. «Le verre consigné nous permet de remettre les bouteilles d'eau minérale dans le circuit d'embouteillage, jusqu'à quinze fois pour certaines. Dernièrement, on a vu passer sur les lignes une bouteille qui datait de 1994 !», précise Florent Maire, le directeur industriel.

Après la crise, l'embellie
Après une période de repli, initiée en 2003, le marché des eaux de Plancoët est reparti à la hausse, au deuxième semestre 2010, entraînant une augmentation des volumes de production. L'eau de source Sainte-Alix est passée d'une croissance de 8% en 2010 à 10% au premier semestre 2011. Sur cette même période, l'eau minérale a également connu une croissance de 5%, alors que les volumes de production se stabilisaient en 2010. Innovation historique, en 2011, EMN Plancoët se lance sur le marché des eaux gazeuses, avec Plancoët Fines bulles, en bouteilles de verre. «Nous avions une demande forte de nos clients et consommateurs, qui nous reprochaient de ne pas être assez dynamiques en termes de nouveautés», confie Nicolas Cherdronnet.

Se donner les moyens
Business plan, études de marché, collaborations avec le centre mondial de recherches et d'analyses de Vittel (Product technology center), achat d'une nouvelle laveuse et d'un carbonateur permettant de gazéifier l'eau minérale, vérification de la sous-tireuse, etc. Discrets sur le montant global de l'investissement nécessaire au lancement de Plancoët Fines bulles, Florent Maire et Nicolas Cherdronnet assurent qu'ils se sont «donnés les moyens d'y aller».

Compléter la gamme
500.000 cols devraient être produits en 2011, avec une perspective de progression estimée à 25%, les trois premières années. À destination des établissements de restauration bretons, l'eau minérale pétillante ne sera pas commercialisée en grandes surfaces, pour l'instant. «Sur le marché de la restauration en bouteilles de verre consignées, Plancoët eau plate est leader sur la zone Bretagne historique. Si ça marche, la question de la distribution en GMS pourra se poser, mais cela nécessiterait un investissement plus lourd.»

EMN Plancoët


(Plancoët) Directeur industriel: Florent Maire Directeur commercial: Nicolas Cherdronnet 30 salariés Chiffre d'affaires 2010: 8millions d'euros 02 96 84 39 10

«Valoriser le périmètre de protection»

 Eau minérale de Plancoët  Des fines bulles historiques


EMN Plancoët établit des partenariats liés à la protection de l'environnement. Opérations de communication ou réelles motivations ?
L'entreprise est davantage mise en valeur par son régionalisme que par la qualité de son eau. Face aux réticences à acheter de l'eau bretonne, on s'est trop longtemps concentré sur le «zéro nitrate». Au contraire, maintenant, on veut valoriser le positif, notamment le périmètre de protection des espaces naturels, autour du site de la source, qui interdit toute activité polluante depuis une vingtaine d'années.
Concrètement, quelle est l'implication environnementale de EMN Plancoët ?
Tous les ans, on accueille une journée pédagogique «Wet», pour sensibiliser les scolaires à la protection de l'environnement. Par ailleurs, Nestlé Waters a commandité une étude de la faune et de la flore, sur le tertre de Brandefer, zone de captage de la source, pendant deux ans, pour un montant global de 45.000euros. Réalisée par un laboratoire de l'Université de Rennes 1, en partenariat avec l'École des Mines, l'étude révèle que le site de 96 hectares présente une biodoversité remarquable. Les quatre prochaines années, on va accorder 60.000euros à l'élaboration d'aménagements pédagogiques et touristiques, sur le tertre.

Le marché Présente en Bretagne et dans les départements limitrophes, Plancoët représente 3% de parts de marché GMS (40% étant détenus par les eaux MDD et premiers prix). En Bretagne historique, Plancoët est leader en RHD verre consigné, et représente 6% de parts de marché GMS, soit la deuxième des eaux minérales naturelles, loin derrière Évian, mais devant Volvic, Vittel et Contrex. Début 2011, la progression est de 5% pour l'eau minérale de Plancoët et de 10% pour l'eau de source Sainte-Alix.

Corentin Le Doujet

JDE | Édition Côtes-d'Armor 22 | 3 juin 2011

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Palmarès des entreprises 2016

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2015

Hors-Série Ressources humaines - Septembre 2016


Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301

Téléchargez le numéro du mois

JDE édition 44 - juin 2012