Provence-Côte-d'Azur

Réseaux

JDE Edition Provence-Côte-d'Azur

Club Cap EF. Pour un autre modèle de développement

ajouté le 6 mars 2015  -  - Mots clés : Actualité, Réseaux, Cap EF, Luc Tournaire, économie fonctionnalité, Christophe Sempels

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Flux RSS
  • L'article au format PDF
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
Les onze entreprises pionnières sont désormais réunies au sein du Club Cap EF, présidé par Luc Tournaire.

Faire-Part. Pionnier en la matière, le Club Cap EF entend défricher et promouvoir l'Économie de la Fonctionnalité dans les Alpes-Maritimes et le Var.

Ils sont onze. Onze chefs d'entreprises* à avoir tenté l'expérience de l'Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération (EFC) au travers de l'opération collective Cap EF mise en oeuvre en 2013 par le Club des Entrepreneurs du Pays de Grasse. Onze pionniers pour qui l'aventure ne devait pas s'arrêter là... D'où la création du Club Cap EF, afin d'accompagner l'émergence de ce nouveau modèle économique durable basé non plus sur une logique volumique (vendre plus pour gagner plus) mais centré sur la valeur d'usage. La coopération entre entreprises, territoires et associations devient alors l'un des fondamentaux à la création de nouvelles richesses.

Une lente transmutation
« Il s'agit de renverser le modèle économique traditionnel, qui dans un contexte de marché saturé atteint ses limites, pour ouvrir de nouveaux horizons », explique Christophe Sempels, professeur à Skema, responsable scientifique du Club et cofondateur de l'Institut Européen de l'EFC. Soit une lente transmutation qui nécessite de « se reformater en tant que chef d'entreprise, de repenser son périmètre et d'aborder le business en y introduisant des notions immatérielles, de nouvelles formes de coopération dans une perspective de développement durable », témoigne Georges Ferrando, président d'Albert Vieille (Grasse). Et le spécialiste des matières premières aromatiques de citer en exemple un projet mené avec un hôpital de soin palliatif sur la notion d'odeur pour améliorer le bien-être des patients. Un interlocuteur bien éloigné des partenaires traditionnels de la société (parfumeurs, aromaticiens) avec lequel elle « co-crée de la valeur » et, par la même occasion, un volant d'affaires supplémentaire. Autre exemple concret, celui de l'entreprise de génie civil Pignatta (Cannes). Sa problématique : comment adapter l'EF à la commande publique ? « Il convient d'aller au-delà du cahier des charges de la collectivité pour monter une réponse correspondant à une attente », indique son dirigeant Alex Pellegrino. Autrement dit, ne plus vendre une lampe mais un niveau de luminosité. « Cela suppose que le code des marchés publics qui impose une obligation de moyen évolue vers une obligation de résultat ».

Vers la création d'un écosystème
« Nous sommes encore dans une logique d'expérimentation. Le club a vocation à créer tout un écosystème où entreprises, collectivités, banquiers, juristes, assureurs, etc. explorent ce nouveau terrain d'investigation pour faire de ce territoire un territoire progressiste », conclut Christophe Sempels. Une initiation à l'EFC est programmée les 30 et 31 mars, et pour les plus audacieux, la deuxième promotion de l'action collective Cap EF sera lancée en septembre pour un accompagnement de 10 mois. www.club-cap-ef.com
*Albert Vieille, Areco, Casiris, Courrin et Fils, Interima, Isavation, Le Sis Groupe, Naturdis, Pignatta, Savimex, Tournaire.

Gaëlle Cloarec

JDE | Édition Provence-Côte-d'Azur | 6 mars 2015

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Palmarès des entreprises 2016

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2015

Hors-Série Ressources humaines - Septembre 2016


Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301

Téléchargez le numéro du mois

JDE édition 44 - juin 2012