Rhône-Alpes

JDE Edition

Loire. Jean-Yves Ponce veut booster la mémoire des entreprises

ajouté le 28 mars 2016 à 11h00

Loire. Jean-Yves Ponce veut booster la mémoire des entreprises

Après un passage remarqué dans l'émission de TF1 Les Extraordinaires, l'expert en techniques de mémorisation Jean-Yves Ponce s'attaque au marché des entreprises.  

"Boostez votre mémoire, boostez votre entreprise ". Tel est l’intitulé de la formation proposée par Jean-Yves Ponce, expert en techniques de mémorisation, qui a fait récemment un passage remarqué dans l’émission de TF1, Les Extraordinaires.
« Petit, j’avais une bonne mémoire ce qui me permettait de ne pas trop bosser à l’école et à la maison. Il me suffisait d’écouter en classe. Mais à partir de la quatrième, cela n’a plus suffi et j’ai commencé à décrocher ». 

Un bouquin vendu à plus de 10.000 exemplaires
Âgé de 37 ans, Jean-Yves Ponce a depuis palier ses lacunes. Mieux, il est passé maître dans l’art de la mémoire. Titulaire d’un Bac Pro en vente et d’un BTS assistant de direction, celui qui officie depuis 2001 comme documentaliste à l’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne, a commencé à s’intéresser aux techniques de mémorisation à partir de 2009, « suite à un documentaire de la BBC sur le champion de la mémoire ». 
Trois ans plus tard, fort de nombreuses lectures sur le sujet, Jean-Yves Ponce met au point sa propre technique de mémorisation, synthèse des différentes méthodes étudiées à travers le monde. « Cette boîte à outils pour mémoriser tous types d’informations », il décide d’en faire un ouvrage : " Napoléon Joue de la cornemuse dans un bus ". Boudé par les maisons d’éditions, le livre sort finalement en édition à la demande. « Depuis, j’en ai vendu plus de 10.000 exemplaires via mon blog Potion de vie et Amazon », précise l’intéressé. 

Une formation pour les entreprises
Profitant de sa notoriété grimpante, le documentaliste à la mémoire extraordinaire a donc décidé de proposer ses services aux entreprises via une formation d’une journée. « Un service client pour qui on n’est plus qu’un simple numéro mais une personne sur laquelle on a mémorisé des informations, c’est un vrai avantage concurrentiel. Idem pour des commerciaux. Cela leur permet de bâtir une relation plus rapidement et d’être plus impactant. Sans parler des salariés que l’on envoie en formation et qui deux mois après ont tout oublié », justifie Jean-Yves Ponce, qui entend bien proposer cette formation partout en France.