Chutier

JDE Edition

Nord. Malengé Packaging se lance dans le 100 % recyclable

ajouté le 7 février 2017 à 15h00  -  - Mots clés : Industrie, Chimie-Plasturgie, Innovation R/D, Investissement, Malengé

  • Agrandir le texte
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyez l'article à un ami
  • Imprimez l'article
  • Ajoutez cet article
  • Réagissez à cet article
  • Partager l'article sur Facebook
  • Partager l'article sur Twitter
À gauche : une vue des nouveaux ateliers de Malengé Packaging. À droite : Stefan Kirstetter, dirigeant de cette PME basée à Flers-en-Escrebieux.

La PME nordiste s'associe avec le CTP afin de créer un laboratoire dont les recherches aboutiront à la commercialisation d'emballages souples, conçus à partir de nouveaux matériaux imperméables. Ce projet nécessite 900.000 euros d'investissements sur 3 ans.

Malengé Packaging, PME basée à Flers-en-Escrebieux et spécialisée dans l'impression offset et la transformation d'emballages souples, est au coeur d'un projet unique en France, qui vise à créer un emballage 100 % recyclable, pourvu de propriétés barrières (imperméabilité). Ce projet est sélectionné par l'ANR (Agence National de Recherche) et labellisé par le pôle de compétitivité Matikem. La PME s'associe dans cette aventure avec le CTP, Centre Technique du Papier (126 collaborateurs, CA : 11,5 M€), basé à Grenoble et ayant un établissement secondaire situé à Douai, pour initier un laboratoire de recherche commun, baptisé Lab3P (Laboratory of Printable Protective Package), composé de 15 ingénieurs et de 8 techniciens issus des deux entités.

Des produits sur le marché en 2017
Pour mener à bien les recherches, l'ANR, le CTP et Malengé Packaging investissent 900.000 euros (un tiers chacun) sur trois ans, une collaboration qui pourrait être reconductible à l'issue du contrat. Parmi les projets, le laboratoire, inauguré en novembre dernier, sera l'instigateur d'emballages dont les propriétés barrières permettront de supprimer l'aluminium. À l'heure actuelle, les différentes couches barrières, comme l'aluminium complexé, ne permettent pas le recyclage de la plupart des emballages dans le circuit de collecte existant. Les recherches aboutiront à la réalisation d'une propriété barrière appliquée aux bons endroits sur des supports cellulosiques avec des produits bio-sourcés. Tous les nouveaux emballages souples seront commercialisés par Malengé Packaging, un premier produit sera sur le marché dès 2017.

Solutions écologiques et économiques
La PME travaille auprès de plus de 300 clients, dont certains majeurs comme Beghin Say ou Vilmorin, en couvrant les étapes du projet packaging : adaptation graphique, choix des formes et matières des emballages, prototype, sachet préformé, impression, façonnage. Les nouvelles solutions d'emballages dédiées, entre autres domaines, à l'agroalimentaire, la cosmétique et les semences, répondront à des directives écologiques tout en procédant à des économies. En effet, l'utilisation de ces nouveaux procédés barrières réduirait de 30 à 40 % la facture des matières premières... En tous les cas, Stefan Kirstetter, qui a racheté Malengé en 1999, assure obtenir des prix intéressants voire attractifs... « D'ici 5 ans, nous espérons atteindre les 10 millions d'euros de chiffre d'affaires », déclare-t-il (CA 2016 : 4,5 M€ dont 12 % à l'export). En 2014, la société réalisait un CA de 5,2 M€, pour un bénéfice de 141.000 €. Il a, de plus, insisté sur la force de Malengé, entreprise créée en 1908 qui a atteint son âge d'or dans les années 80 avec 10 M€ de CA et 380 salariés à l'époque, tout en développant des produits distincts en un siècle...

Un véritable nouvel élan
Au début des années 2000, Stefan Kirstetter avait déjà revisité les process d'impression pour créer de nouveaux emballages souples imprimés en petites séries à des prix compétitifs. Il parie donc de nouveau sur les innovations possibles des emballages souples. Sur le plan pragmatique, tout vient d'être mis en oeuvre pour y parvenir : la PME qui compte une vingtaine de salariés a investi dans du matériel de haute technologie provenant des États-Unis dont l'investissement (non communiqué) vient s'ajouter à la participation de l'entreprise dans le laboratoire... Prise dans son élan de nouveauté, la PME a dû revoir l'agencement de son espace industriel, suffisamment grand (8.000 m²) et s'est délestée de son ancien matériel pour accueillir ses nouveaux équipements dans une salle dite « blanche » de 600 m². Lors de l'inauguration du Lab3P, Anne Puech, responsable du programme ANR Labcom, a déclaré : « J'espère que nous verrons beaucoup d'autres labcoms émerger dans la région ». En effet, les Hauts-de-France ne comptent que deux projets de Labcoms sélectionnés...

Malengé Packaging
(Flers-en-Escrebieux) Dirigeant : Stefan Kirstetter, Effectif : 22 salariés, CA 2016 : 4,5 M€ www.malenge.fr

Anne-Sophie Coisne Laurent

JDE | Édition | 7 février 2017

Vos réactions Aucun commentaire

Masquer toutes les réactions

Votre commentaire

Votre commentaire


Vos réactions Aucun commentaire

Lire toutes les réactions

Palmarès des entreprises 2016

Hors-Série Palmares des entreprises - Novembre2015

Hors-Série Ressources humaines - Septembre 2016


Espace abonnementpapier - web - packChoisissez votre formule


Besoin d'aide ?
Numéro Azur : 0810 500 301

Téléchargez le numéro du mois

JDE édition 44 - juin 2012